À propos de l'OMS

Message de bienvenue du Directeur général

Janvier 2014

OMS

Tandis que la réforme de l’OMS avance, j’ai le plaisir de vous présenter ce quatrième résumé des progrès récents. Nos efforts pour rendre l’action de l’OMS à la fois plus structurée, plus stratégique et plus réaliste portent leurs fruits. Des signes encourageants montrent que les réformes améliorent la transparence et la responsabilisation en ce qui concerne l’action de l’OMS, ce que les États Membres ont accueilli avec grande satisfaction.

Un deuxième dialogue sur le financement s’est tenu en novembre, à nouveau dans un esprit de franchise et d’ouverture, pour examiner les moyens d’assurer un financement adéquat de toutes les fonctions essentielles de l’Organisation. L’OMS agira de manière plus efficiente et plus efficace quand nous pourrons voir les déficits de financement et procéder aux ajustements nécessaires.

Lorsque nous avons entamé cette série de dialogues, une première pour l’Organisation, nous savions que chacun aurait quelque chose à apprendre, mais n’étions pas certains de l’issue. Je crois que nous pouvons l’affirmer aujourd’hui: un résultat majeur de ce processus c’est la confiance. Certains problèmes et dysfonctionnements présents de longue date ont été mis au jour, et beaucoup a été fait pour trouver des solutions réalisables. Un nouveau portail Web en libre accès a été lancé juste avant la réunion. Destiné à faciliter les décisions de financement, il a été immédiatement salué comme un nouvel outil important pour la transparence et la responsabilisation.

La réforme organisationnelle a été examinée en novembre lors d’une réunion avec tous les chefs de bureau de pays de l’OMS. Même si ces bureaux doivent répondre à des besoins nationaux très divers, les participants se sont exprimés d’une même voix pour demander des changements précis en vue d’améliorer nos résultats et notre contribution à la santé des populations.

Les réformes des ressources humaines, y compris la rationalisation des processus de recrutement et de sélection, sont en train d’être alignées sur les besoins programmatiques, les besoins du personnel en matière de formation et de développement de carrière, et les réalités budgétaires. Il s’agit d’attirer les talents, de les fidéliser et de mettre en place un cadre propice. La nécessité d’un bon équilibre entre travail et vie personnelle, appuyé par des politiques favorables à la vie de famille, est reconnue.

Enfin, ce bulletin d’information présente une autre première: une nouvelle politique de libre accès aux travaux de recherche réalisés ou financés par l’OMS et publiés dans des revues ou ouvrages extérieurs. Chacun pourra désormais les consulter gratuitement, ce qui permettra d’accroître la visibilité et l’impact des contributions de l’OMS à la recherche. Cette politique témoigne également de mon attachement indéfectible à l’équité.

Aspect sans doute le plus important, les États Membres continuent d’être étroitement associés au processus de réforme et ils sont très satisfaits des améliorations concrètes qui sont apportées. Ils voient que les résultats sont là.

Partager