À propos de l'OMS

Parler du financement

Janvier 2014

Deux cent soixante-six représentants de 92 États Membres et de 14 partenaires non États Membres se sont réunis à Genève les 25 et 26 novembre 2013 pour étudier les perspectives de financement de l’OMS pour 2014-2015 et chercher ensemble des solutions aux problèmes de financement.

"Ce dialogue bien construit renforcera le fonctionnement démocratique visé par l’OMS", a déclaré l’Ambassadeur de Norvège, Steffen Kongstad, dans son allocution d’ouverture.

"Ce dialogue bien construit renforcera le fonctionnement démocratique visé par l’OMS."

Steffen Kongstad, Ambassadeur de Norvège

Lors de cette deuxième réunion du dialogue sur le financement, qui a été l’occasion d’échanges positifs et constructifs, le Secrétariat a fait savoir que 61% des 4 milliards de dollars (US$) requis pour le budget programme 2014-2015 étaient désormais disponibles.

Pour la première fois, les États Membres et les autres contributeurs ont fourni des projections de financement pour améliorer la compréhension de la situation financière de l’Organisation et mieux planifier l’obtention des résultats, avant l’exercice biennal. Ces projections concernent un montant total de 935 millions de dollars (US$), ce qui porte à 85% la proportion des fonds du budget programme disponibles ou prévus.

OMS

Les participants ont toutefois relevé que la situation du financement, globalement satisfaisante, masquait des déficits importants dans certains programmes. "Nous voudrions que les fonds soient répartis de manière plus efficace et plus équilibrée entre les programmes", a déclaré M. Keshav Desiraju (Inde).

Les contributeurs ont souligné l’importance d’aligner les fonds disponibles sur les priorités programmatiques convenues par les États Membres. "Nous sommes fiers de soutenir le leadership de l’OMS dans le domaine de la santé publique", a expliqué le Dr Chris Elias de la Fondation Bill & Melinda Gates. "Pour pouvoir mettre en œuvre nos stratégies, il faut que l’OMS parvienne à réaliser son mandat".

Les participants à la réunion ont également noté que des mesures positives ont été prises pour rendre le financement plus flexible et prévisible, et souligné qu’il était important d’assurer un financement à plus long terme, lié au programme général de travail, qui s’étend sur six années. "Cette nouvelle approche du financement de l’OMS pourrait bien inspirer les autres organismes des Nations Unies", a affirmé M. Pierre Blais (Canada).

OMS

Le nouveau portail Web sur le budget programme a été particulièrement bien accueilli. Les participants ont reconnu que des progrès significatifs ont été accomplis dans l’amélioration de la transparence et de la responsabilisation, aussi bien pour le mouvement des ressources de l’OMS que pour le suivi des progrès vers les résultats. Le Secrétariat a été encouragé à poursuivre ses efforts afin d’améliorer la communication des informations et de mettre en évidence plus clairement la contribution de l’OMS aux résultats.

La proposition pour une mobilisation de ressources plus coordonnée et cohérente a elle aussi suscité une large adhésion. Comme l’a dit un participant "l’époque où chacun levait des fonds de manière isolée arrive, espérons-le, à son terme".

Les participants sont convenus qu’il fallait poursuivre et renforcer le processus de dialogue. D’autres discussions auront lieu, par exemple sur les propositions visant à élaborer une nouvelle approche du financement des fonctions administratives et gestionnaires, à la session de janvier 2014 du Comité du Programme, du Budget et de l’Administration du Conseil exécutif. Le Secrétariat fera également le point sur la situation de financement à la session de janvier du Conseil exécutif, et présentera une évaluation du dialogue sur le financement et des expériences en matière de mobilisation des ressources à l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2014.

Le dialogue sur le financement vise à établir une correspondance entre, d’une part, les résultats et les prestations de l’OMS tels que convenus dans le budget programme et, d’autre part, les ressources disponibles pour les financer, l’objectif ultime étant l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de l’action de l’OMS.

Qu’est-ce que le portail du budget programme?

"Le but du portail est de fournir des informations détaillées afin que les contributeurs puissent prendre des décisions de financement éclairées", a expliqué Scott Pendergast du Département Planification, coordination des ressources et suivi des résultats.

Le portail du budget programme permet de consulter à tout moment des données sur les activités prévues de l’OMS en 2014-2015, les résultats que l’Organisation veut obtenir et les fonds dont elle dispose à cette fin dans les pays, dans les Régions et au Siège.

Les visiteurs peuvent choisir l’un ou l’autre des six domaines d’activité, consulter les programmes qui en relèvent et obtenir des informations sur ce que nous visons, y compris les cibles des réalisations et des produits et les activités menées aux trois niveaux de l’OMS pour atteindre ces résultats. Des cartes interactives montrent quels buts particuliers poursuivent les différents pays. L’utilisateur peut aussi visualiser les ressources nécessaires par produit et par grand bureau.

Le portail présente également les contributions financières, y compris la nature et le montant des affectations. Les graphiques permettent de voir facilement où les fonds ont été alloués et où des contributions supplémentaires sont encore nécessaires. Les données du portail Web seront issues du progiciel de gestion intégré de l’OMS, le Système mondial de gestion, et des informations financières actualisées (taux de dépense, par exemple) seront régulièrement disponibles.

Partager