À propos de l'OMS

Points de vue des bureaux de pays

Points de vue des bureaux de pays et des régions

La réforme de l’OMS a commencé début 2011 mais quelle a été son incidence au niveau des pays? Nos bureaux de pays sont présents dans 151 pays, territoires et zones et sont aux avant-postes de la santé publique. Voici le point de vue de deux représentants de bureaux de pays:


«La réforme de l’OMS apporte une crédibilité au Kazakhstan. L’équipe de pays de l’ONU avait l’habitude de penser que l’OMS était rigide et non réactive dans ce domaine, mais les choses évoluent rapidement. Le fait de mettre l’OMS en adéquation avec les réformes plus vastes de l’ONU a dynamisé plus avant l’équipe de pays. La population apprécie l’effort que déploie l’Organisation pour améliorer la transparence, la responsabilisation, la souplesse et la réactivité face aux besoins des pays.»
Dr Melita Vujnovic, Représentant de l’OMS auprès du Kazakhstan


«Nous attendons des réformes au niveau du pays. Nous espérons ainsi voir préciser la nature des ressources – humaines, financières et techniques – auxquelles nous aurons accès. Nous aurons alors une meilleure idée de leur flux, ce qui nous aidera manifestement à mieux planifier. Les réformes permettront aussi à l’OMS d’avoir plus de poids au niveau des pays. Nous ne voulons plus nous disperser avec une enveloppe trop mince à investir. Certains de mes programmes actuels ont une dotation inférieure à US$ 2 000 pour un exercice. Avec un meilleur ciblage, l’impact sera en rapport.»
Dr Usman Abdulmumini, Représentant de l’OMS auprès de l’Érythrée


Observations formulées par les Régions

Les projets de douzième programme général de travail et de budget programme 2014-2015 ont été présentés aux réunions des comités régionaux. Plusieurs domaines de consensus se sont dégagés des discussions, à savoir: privilégier la concision; mieux différencier le programme général de travail du budget programme; clarifier la façon dont le Siège, les bureaux régionaux et les bureaux de pays doivent contribuer aux résultats; réduire le nombre de priorités, de résultats escomptés et de résultats effectifs; et rendre les résultats plus explicites et clarifier la façon dont ils peuvent améliorer la santé.

Un tour d’horizon des discussions sera partagé avec les États Membres lors de la session extraordinaire du PBAC en décembre 2012.

Partager