À propos de l'OMS

Processus de réforme de l’OMS

Principales étapes du processus de réforme de l’OMS depuis la première consultation sur le financement futur de l’OMS


Agrandir l’image pour voir la chronologie du processus de réforme de l’OMS.

Documentation

Soixante-Sixième Assemblée mondiale de la Santé et cent trente-troisième session du Conseil exécutif, mai 2013

Les décisions de l’Assemblée ont permis de franchir deux grandes étapes de la réforme: l’adoption du douzième programme général de travail 2014-2019, lequel fournit à l’Organisation une nouvelle vision stratégique pour les six prochaines années, et celle du budget programme 2014-2015, qui a pour la première fois été approuvé dans son intégralité. L’Assemblée a décidé de poursuivre cet effort en engageant un dialogue sur le financement en vue d’assurer le financement du budget programme. Dans le domaine de la réforme de la gouvernance, le Conseil a prié le Secrétariat d’élaborer une politique sur la collaboration de l’OMS avec les acteurs non étatiques.

Cent trente-deuxième session du Conseil exécutif, janvier 2013

Le projet de douzième programme général de travail et le projet de budget programme 2014-2015 ont été au centre des discussions. Le rapport sur la réforme de l’OMS, le plan de mise en œuvre de haut niveau et l’outil en ligne de suivi de la mise en œuvre de la réforme ont été présentés et débattus. Le Secrétariat a sollicité l’avis du Conseil sur plusieurs questions, y compris l’élaboration d’une politique de collaboration avec les organisations non gouvernementales, la rationalisation de la présentation des rapports des États Membres et de la communication avec ces derniers, et les modalités d’une deuxième étape d’évaluation indépendante de la réforme de l’OMS.

Session extraordinaire du Comité du Programme, du Budget et de l’Administration du Conseil exécutif (PBAC), 6-7 décembre 2012

Le Comité a examiné les options disponibles pour améliorer la transparence, la prévisibilité et la flexibilité du financement de l’OMS et étudié les questions soulevées dans le cadre des comités régionaux concernant le projet de douzième programme général de travail et le projet de budget programme 2014 2015. Le Comité a recommandé que la totalité du budget soit approuvée par l’Assemblée mondiale de la Santé, qu’un dialogue sur le financement soit engagé pour financer le budget et que l’Organisation étudie les moyens d’élargir la base des donateurs.

Soixante-Cinquième Assemblée mondiale de la Santé et cent trente et unième session du Conseil exécutif, mai 2012

Lors de l’Assemblée mondiale de la Santé, la discussion sur la réforme a été dominée par le processus de définition des priorités de l’OMS – les États Membres ont approuvé les résultats de la réunion des États Membres sur les programmes et la définition des priorités tenue en février tout en reconnaissant qu’une attention particulière devait être portée aux déterminants de la santé.

Un certain nombre de réformes dans les domaines de la gouvernance et de la gestion des programmes ont été approuvées. Il a été demandé au Secrétariat de progresser dans cette voie, y compris pour ce qui est de la mise en œuvre. Dans d’autres domaines tels que le financement de l’OMS, les États Membres ont demandé au Secrétariat d’examiner à nouveau la question lors d’une session extraordinaire du Comité du Programme, du Budget et de l’Administration (PBAC) qui est prévue pour début décembre.

Réunion des États Membres sur les programmes et la définition des priorités, février 2012

Selon l’une des décisions adoptées lors de la cent trentième session, la réforme des programmes et de la définition des priorités devait faire l’objet de discussions dans le cadre d’un processus dirigé par les États Membres. Une réunion ouverte à tous les États Membres s’est ainsi tenue au Siège de l’OMS à Genève les 27 et 28 février (précédée le 26 février d’une séance de présentation et d’information avec le Secrétariat). Le Directeur général a invité les États Membres à transmettre leurs observations sur les propositions actuelles concernant les programmes et la définition des priorités par l’intermédiaire d’une consultation électronique créée à cet effet avant la réunion.

Les États Membres sont parvenus à un consensus sur un ensemble de catégories de travail pour l’OMS (maladies transmissibles, maladies non transmissibles, promotion de la santé à toutes les étapes de la vie, systèmes de santé et préparation, surveillance et intervention) et de critères qui orienteront le processus de définition des priorités de l’Organisation.

Cent trentième Conseil exécutif, janvier 2012

La consultation des États Membres sur le programme de réforme a repris au cours de la cent trentième session du Conseil exécutif (16-23 janvier 2012). Cette consultation s’inscrivait dans le prolongement du dialogue issu de la session extraordinaire du Conseil exécutif sur la réforme (1er-3 novembre 2011). Les États Membres avaient également participé à une consultation électronique continue sur le programme de réforme.

Session extraordinaire du Conseil exécutif, 1er-3 novembre 2011

Quelque 100 États Membres ont participé à la première session extraordinaire de trois jours du Conseil. Des décisions ont été prises dans chacun des trois principaux domaines : priorités, gouvernance et réformes gestionnaires.

Soixante-Quatrième Assemblée mondiale de la Santé et cent vingt-neuvième session du Conseil exécutif, mai 2011

À la Soixante-Quatrième Assemblée mondiale de la Santé, le Directeur général a présenté le rapport consolidé intitulé Le financement futur de l’OMS, qui traçait les éléments d’orientation pour un programme de réforme. Les États Membres ont adopté une résolution approuvant l’orientation générale de la réforme. À la cent vingt-neuvième session du Conseil exécutif, qui a immédiatement suivi l’Assemblée mondiale de la Santé, il a été décidé que la réforme serait un processus dirigé par les États Membres.

Cent vingt-huitième session du Conseil exécutif, janvier 2011

La cent vingt-huitième session du Conseil exécutif a demandé au Secrétariat d’adopter une large vision pour la poursuite des réformes et de présenter un programme plus détaillé à l’Assemblée mondiale de la Santé en mai. De la discussion, il est également ressorti que les principaux objectifs ainsi que les composantes correspondantes de la réforme étaient au nombre de trois:

  • un recentrage des activités pour répondre aux attentes des États Membres en abordant les problèmes de santé prioritaires;
  • une plus grande cohérence de l’action sanitaire mondiale moyennant une meilleure gouvernance; et
  • une organisation adaptée à son but par l’intermédiaire des réformes gestionnaires.

Cette structure en trois parties – priorités, gouvernance et gestion – reste le cadre structurel du processus à ce jour.

Le financement futur de l’OMS, janvier 2010

Le Directeur général de l’OMS, le Dr Margaret Chan, a organisé en janvier 2010 une consultation informelle sur le financement futur de l’OMS, à laquelle ont participé, à titre personnel, des hauts responsables et des ministres chargés de la santé, de la coopération au développement, des finances et des affaires étrangères. La réunion portait au départ sur le budget de l’OMS, mais les participants ont soulevé des questions plus fondamentales sur le rôle de l’OMS et la nature de ses activités essentielles dans un contexte mondial qui évolue rapidement.