Vieillissement et qualité de la vie

Paris devient la 500e ville amie des aînés

Aujourd’hui 19 juin, le Réseau mondial OMS des villes et des communautés amies des aînés a fait de Paris, capitale de la France, son 500ème membre.

Aujourd’hui 19 juin, le Réseau mondial OMS des villes et des communautés amies des aînés a fait de Paris, capitale de la France, son 500ème membre.

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, et son adjointe, Dominique Versini, chargée des questions relatives à la petite enfance, à la protection de l’enfance, à la lutte contre l’exclusion et aux personnes âgées, ont officialisé leur engagement à faire de Paris une ville amie des aînées au cours de la présentation du «schéma parisien en direction des seniors 2017–2021 ».

Lors de la cérémonie à l’Hôtel de Ville, Alana Officer, Conseiller principal Santé au Département Vieillissement et qualité de vie à l’OMS a déclaré: «Nous sommes ravis d’accueillir Paris dans notre réseau. Ensemble, nous pouvons bâtir des communautés intégrant toutes les classes d’âge en levant les obstacles à la participation, en favorisant la solidarité et en créant des lieux idéaux pour les personnes qui vieillissent.»

«Nous sommes ravis d’accueillir Paris dans notre réseau. Ensemble, nous pouvons bâtir des communautés intégrant toutes les classes d’âge en levant les obstacles à la participation, en favorisant la solidarité et en créant des lieux idéaux pour les personnes qui vieillissent.»

Alana Officer, Département Vieillissement et qualité de vie à l’OMS

L’OMS a commencé à établir le réseau des villes amies des aînés en 2010 pour inciter à repenser les environnements de façon à ce qu’ils soient accueillants pour tous et plus particulièrement les personnes âgées.

En échangeant les bonnes pratiques, comme entre autres l’amélioration de la mobilité, de l’accès, la mise en place de structures ciblées, le réseau relie et aide les villes et les communautés intéressées à devenir de plus en plus amies des aînés, inspirant l’innovation et le changement en préparation du vieillissement croissant des populations.

Le Réseau s’est développé rapidement et inclut 500 villes et communautés dans 37 pays représentant 155 millions de personnes. En 2016, l’Assemblée mondiale de la Santé et le G7 ont souligné l’importance de développer des communautés amies des aînés.