Programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC)

Qui sommes-nous?

Le programme a été lancé en 1995 dans le but d’élargir et de mettre à profit le succès du Programme de Lutte contre l'Onchocercose en Afrique de l’Ouest (OCP). L’objectif du Programme Africain de Lutte contre l’Onchocercose (APOC) est d'éliminer l'onchocercose en tant que problème important de santé publique en Afrique.

L’outil principal de la stratégie utilisée par l’APOC pour éliminer l'onchocercose est le traitement à l’ivermectine sous directives communautaires (TIDC). Cette approche fait appel à une participation active de la communauté dans l’administration du traitement. Les communautés planifient leurs propres systèmes de distribution et prennent elles-mêmes les décisions sur la manière et le moment de la distribution de l'ivermectine. Elles décident quels membres de la communauté seront formés pour administrer le traitement, et elles surveillent également le processus du TIDC.

A la fin de 2011, plus de 80,2 millions de personnes vivant dans 15 pays africains membres de l’APOC recevaient le traitement régulier à l’ivermectine grâce à cette approche innovatrice. 17,5 millions de personnes pour les pays faisant auparavant partie de l’OCP.

Réalisations de l’APOC - (à la date de Décembre 2011)

Traitement à l’ivermectine sous directives communautaires
APOC
  • 16,2 millions de personnes infectée, correspondant à une baisse de 41,8 millions (1995) à 25,7 millions (2008) du nombre de cas
  • 80,2 millions de personnes traitées en 2011
  • 178 821 (97.4%) communautés ont mis en œuvre des activités thérapeutiques dans 24 pays
  • 20 pays ont indiqué que la distribution de l’ivermectine était effectuée par 681 720 distributeurs sous directives communautaires (DDC), dont 25% avaient été récemment sélectionnés et formés pendant la période d’élaboration du rapport.
  • 645 696 DDC et 61 803 agents de santé tant au niveau régional, districal que des structures de soins de première ligne ont été formés ou recyclés dans 23 pays d’Afrique.
  • 108 projets en cours d’exécution dans 16 pays
  • 1 Million d'années de vie ajustées sur l’incapacité (DALYs) évitées par an
  • Coût de traitement annuel à l’ivermectine par la méthode ComDT: US$ 0,58 par personne
  • 17% de taux de rentabilité économique; US$ 7 par DALY évitée
  • Interventions sanitaires conjointes avec le TIDC: En 2011, 62,4 millions de traitements et d’articles ont été délivrés pour d’autres interventions sanitaires par l’intermédiaire du réseau de volontaires communautaires constitué par l’APOC parmi les communautés isolées
  • Protection de 120 millions de personnes à risque dans des communautés rurales démunies
  • La prévalence des démangeaisons a été réduite de 68% entre 1995 et 2008 avec 8,9 millions de cas évités depuis le lancement des opérations
  • D’ici 2011, la vue de 800 millions de personnes aura été préservée
  • Un nombre estimé de 7,5 millions d’années de vie active ajoutées (600.000 hommes-ans par an)
  • Accord pour pré tester la stratégie de test CDI dans les programmes de 52 facultés de médecine et écoles des soins infirmiers en Afrique
  • 1,8 milliards de comprimés d'ivermectine livrés par les communautés (cumulatif)
  • Plus de 522 millions de traitements fournis par les communautés: 1997-2011 (cumulatif)

Liens connexes

Les bulletins APOC Newsletter

Tous les documents du FAC

Le Prix 2011 António Champalimaud Vision décerné à APOC

Carte de la prévalence estimée de l'histoire de vers dans l'œil en Afrique

LE FUTUR DE L' APOC ET LE CONTROLE DE L'ONCHOCERCOSE EN AFRIQUE

Déclaration de Yaoundé

Les ministres africains de la santé renouvellent leur engagement d'éliminer l’onchocercose

Contact

Dr Roungou Jean Baptiste
Directeur, APOC
B.P. 549
Ouagadougou 01
Burkina Faso
Email: afapocdir@who.int