Programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC)

Financement

Les activités de traitement sous directives communautaires sont financées à travers trois mécanismes:

  • des décaissements du Fonds fiduciaire disponibles à travers l’APOC
  • les contributions des gouvernements nationaux des pays de l’APOC
  • des fonds provenant des organisations non-gouvernementales de développement.

Le fonds fiduciaire de l’APOC

L’APOC est entièrement financé par des contributions volontaires. La Banque mondiale est l'agent financier de l’APOC. C’est elle qui gère le Fonds fiduciaire de l’APOC et rend compte chaque année au Forum d’Action Commune de la situation financière de l’APOC.

Récapitulatif des Ressources du Fonds fiduciaire de l’APOC


Budget approuvé (1996–2010) US$ 135 million
Montant des Fonds promis (1996–2010) US$ 128 million
     Dépenses (1996–2007) US$ 112.5 million
     Fonds promis mais non dépensés (1996–2010) US$ 15.5 million
Déficit de financement (1996–2010) US$ 7.0 million

Fonds complémentaires nécessaires pour poursuivre les activités jusqu’en 2015: US$ 46.4 million
Déficit total de financement (1996–2015) US$ 53.4 million

Ressources totales(1996–2015) US$ 181.4 million

Pour poursuivre les activités de l’APOC jusqu’en 2015, US$ 60 millions ont été mobilisés lors de la réunion du Forum d’Action Commune tenue à Bruxelles en décembre 2007.

Lors de la même réunion, et pour célébrer le 20ème anniversaire de la donation du Mectizan® (ivermectine ), le fabricant du médicament – Merck & Co., Inc.. – a également rejoint le groupe des bailleurs de fonds de l’APOC.

Comment est dépensé l'argent?

Plus de 80% des fonds sont dépensés pour des activités techniques et opérationnelles dans les pays endémiques. Le graphique ci-dessous montre comment les dépenses vont décroître de 2008 à 2015 (barres bleues), date à laquelle le mandat de l’APOC prendra fin. A cette date, l’on prévoit que le financement du traitement durable sous directives communautaires dans les pays sera assuré par les gouvernements et les organisations non-gouvernementales de développement.

Dépenses annuelles du Fonds fiduciaire

Le tableau ci-dessous montre la répartition du budget 2008–2015 par objectif.

Dépenses prévues du Fonds fiduciaire pour les activités techniques et opérationnelles (2008–2015)

US$ million
Objective 1: Mettre en place des programmes nationaux durables de lutte contre l'onchocercose dans tous les pays endémiques de l’Afrique. 24.78
Objective 2: Exécuter les activités de lutte contre l'onchocercose conjointement avec d'autres interventions sanitaires (telles que la supplémentation en vitamine A et la distribution de médicaments antihelminthiques). 5.21
Objective 3: Déterminer quand et où arrêter le traitement à l’ivermectine. 9.96
Objective 4: Réduire le risque de transmission de l'onchocercose en provenance des pays de l'ex-OCP (Programme de Lutte contre l’Onchocercose en Afrique de l’Ouest). 5.4
Objective 5: S'assurer que les gouvernements assument à la fin du Programme l’entière responsabilité de la lutte contre l’onchocercose. 0.84
Objective 6: Cesser toutes les opérations de l’APOC sans compromettre les acquis et les investissements du passé. 6.89
TOTAL 53.08

Donateurs: Pays, institutions et fondations

  • Banque Africaine de Développement
  • Belgique
  • Calouste Gulbenkian Foundation
  • Canada
  • France
  • Allemagne
  • Kowéit
  • Luxembourg
  • Merck & Co., Inc.
  • Hollande
  • Norvège
  • Fonds de l'OPEP
  • Pologne
  • Portugal
  • Arabie Saoudite
  • Slovénie
  • PNUD
  • Royaume Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
  • Etats-Unis d'Amérique
  • Banque Mondiale
  • Organisation Mondiale de la Santé
Partager