Programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC)

Les distributeurs communautaires (DC)

L’APOC a tissé un réseau de 472 972 distributeurs communautaires qui sont formés pour administrer les médicaments, aider à éduquer leurs pairs sur les questions sanitaires, et participer activement à d'autres activités de lutte contre la maladie.

Les distributeurs communautaires (DC) sont les volontaires hommes et femmes choisis par leurs communautés pour distribuer l'ivermectine. L’ivermectine doit être pris une fois par an, et est un médicament si fiable que l'OMS a estimé qu’il était sans danger de faire distribuer les comprimés par des personnes non-professionnelles de la santé après une formation minimale.

Les personnes choisies pour être DC sont généralement perçues par leur communauté comme étant des gens honnêtes et dignes de confiance, intègres, ayant une bonne conduite, et une bonne instruction. En tant que volontaires, leur motivation repose principalement sur les gains en termes de reconnaissance sociale, d’estime de soi et de connaissances, plutôt que sur des incitations financières.

Un distributeur communautaire
OMS
Un distributeur communautaire muni d’une toise, d’un cahier et de comprimés d’ivermectine se rendant à un village

Les tâches des DC sont de:

  • effectuer un recensement des villages pour déterminer le nombre de comprimés d'ivermectine nécessaires
  • administrer la dose correcte de comprimés d’ivermectine en se basant sur la taille de la personne
  • exclure les femmes enceintes et celles qui allaitent, les personnes très malades, et autres qui ne sont pas éligibles pour le traitement
  • tenir un inventaire de l'ivermectine, en notant combien de comprimés ont été utilisés, combien n’ont pas été utilisés et combien ont été perdus
  • adresser les personnes ayant des réactions secondaires graves au service de santé le plus proche
  • traiter les réactions secondaires mineures
  • tenir les registres de traitement et en faire le compte-rendu au personnel de santé
  • exécuter d'autres interventions sanitaires telles que la distribution des moustiquaires imprégnées contre le paludisme, la distribution des comprimés de vitamine A et d'albendazole pour le traitement des vers intestinaux.
Un distributeur communautaire
APOC
Un distributeur communautaire au travail

Pour qu’ils puissent remplir leurs fonctions efficacement, les distributeurs communautaires sont formés et recyclés chaque année ou tous les deux ans, suivant le niveau de leurs qualifications rapporté par le personnel de santé pendant les supervisions.

Partager