Programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC)

Comment a commencé le Traitement à l’ivermectine sous directives communautaires (TIDC)

Le médicament du traitement de l'onchocercose est l’ivermectine (Mectizan®). En 1987 les fabricants du médicament – Merck & Co., Inc..– s’engagèrent à fournir un approvisionnement illimité d’ivermectine gratuitement à tous ceux à risque de contracter l'onchocercose pendant aussi longtemps que nécessaire. Les approvisionnements en médicament étant assurés, le défi pour les programmes de lutte contre l’onchocercose était alors de trouver le moyen d’apporter le traitement à ceux qui en avaient besoin, et d’assurer que ce traitement soit maintenu pendant une période suffisamment longue pour parvenir à une maîtrise totale de la maladie.

Traitement à l’ivermectine sous directives communautaires
APOC
Les populations des communautés affectées entreprennent et dirigent leur propre traitement contre l'onchocercose

Quelques conditions de base devaient être réunies pour le bon fonctionnement du système de distribution de l’ivermectine:

  • le système devait être bon marché,
  • il devait être utilisable dans certaines des régions les plus difficiles, les plus éloignées, déchirées par des guerres, de l'Afrique, dont beaucoup étaient éloignées des centres de santé urbains,
  • il devait être durable – pour interrompre la transmission du parasite, l’ivermectine doit être administré une fois par an pendant 16 –18 années à toutes les populations éligibles à grand risque.

La solution était le traitement sous directives communautaires – dans lequel les communautés vivant dans les zones affectées sont encouragées à entreprendre et à gérer leur propre traitement. Cette stratégie a propulsé la participation communautaire en matière de santé publique à un niveau qu'aucun autre programme ne l'avait fait auparavant.

Historique du TIDC

1988: L'OCP utilise des équipes mobiles d’agents de santé pour distribuer l'ivermectine. Il y a très peu de participation communautaire et les coûts de revient au système de santé sont élevés.

1995: Les experts de l'OMS, de la Banque mondiale, et du Programme spécial UNICEF/PNUD/Banque mondiale/OMS de recherche et de formation en maladies tropicales (TDR) recrutent une équipe de scientifiques africains pour trouver une méthode plus viable et plus rentable de traitement à l’ivermectine.

1996: Les résultats d'une étude multi-pays montrent que le traitement à l’ivermectine sous directives communautaires (TIDC) est une approche faisable, efficace et viable.

1997: L’APOC adopte officiellement la stratégie du TIDC, qui s'avère être un succès énorme.

Partager