Programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC)

L’ivermectine

Le médicament utilisé pour le traitement de l'onchocercose est l’ivermectine (nom de marque Mectizan®). A la différence des médicaments antérieurs, qui avaient des effets secondaires graves – parfois mortels – , l'ivermectine est sans danger et peut être utilisé à grande échelle. C'est également un médicament très efficace qui à lui tout seul, a transformé la vie de millions de personnes souffrant de l'onchocercose depuis son introduction en 1987.

Comprimés d’ivermectine
OMS/TDR/Crump
Une boîte de comprimés d’ivermectine (Mectizan®) utilisé pour traiter l'onchocercose

Mode d'action

L’ivermectine tue les larves de Onchocerca volvulus – les microfilaires – qui vivent dans le tissu sous-cutané de la personne infectée. L’on pense qu’il paralyse ou tue les microfilaires progressivement, évitant ainsi les réactions inflammatoires intenses qui se produisent lorsque celles-ci meurent naturellement. Le traitement à l'ivermectine soulage les démangeaisons intenses au niveau de la peau et stoppe la progression vers la cécité.

L’ivermectine ne tue pas les vers adultes mais arrête pendant quelques mois après le traitement la reproduction des microfilaires par les vers femelles adultes, réduisant ainsi la transmission. Du fait que les vers adultes peuvent continuer à produire des microfilaires jusqu'à ce qu'ils meurent naturellement, l'ivermectine doit être pris une fois par an pendant 16 –18 ans pour interrompre la transmission. Dans les pays de l’APOC, l’on estime que 65% de la population totale vivant dans une zone endémique donnée doit prendre l'ivermectine chaque année pour éliminer l'onchocercose comme problème de santé publique.

Dosage

L’ivermectine est pris oralement sous forme de comprimés. Une seule dose de 150 à 200 µg/kg du poids corporel doit être prise annuellement pour être efficace. Le dosage dépend de la masse corporelle de la personne, qui peut se calculer simplement selon la taille de l’individu.

Disponibilité

En 1987, le fabricant de l'ivermectine – Merck & Co., Inc.. – a annoncé qu'il fournirait gratuitement l’ivermectine pour le traitement pendant aussi longtemps que cela serait nécessaire. Cette donation sans précédent est administrée par le Programme de Donation du Mectizan, qui travaille avec les ministères de la santé et d'autres partenaires pour distribuer le médicament.

Lien connexe

Partager