Programme africain de lutte contre l'onchocercose (APOC)

Guinée équatoriale

Cartographie épidémiologique rapide de l'onchocercose en Guinée équatoriale. En rouge, les zones où le traitement à l’ivermectine (TIDC) est nécessaire.

Cette carte est une approximation des frontières réelles du pays.

Situation de l’onchocercose

L'onchocercose est endémique sur l’île de Bioko, qui est située au large de la côte du Cameroun et du Gabon. Sur l’île de Bioko, le traitement à l’ivermectine sous directives communautaires a été couplé d’activités d’élimination de la simulie, vecteur de l'onchocercose. En 2005, le Simulium yahense, forme Bioko du vecteur a été éliminé de l'île.

Populations affectées par l'onchocercose

  • Nombre de communautés dans les zones méso/hyper-endémiques (en rouge) (2006): données non disponibles
  • Population totale dans les zones méso/hyper-endémiques (en rouge) (2007): 74 202

Projets

  • Nombre actuel de projets de traitement à l’ivermectine sous directives communautaires (TIDC) (2007): 1
  • Date de lancement du premier projet de traitement à l’ivermectine sous directives communautaires (TIDC): 1998
  • Nombre de projets soutenus par le Secrétariat du Groupe de Travail National de lutte contre l’Onchocercose (GTNO) (2007): 0
  • Nombre de projets d'élimination du vecteur: 1

Les projets soutenus par le Secrétariat du GTNO sont basés au niveau national et ont pour tâche de superviser l'exécution de tous les projets TIDC dans le pays et d'assurer la disponibilité de l'ivermectine.

Couverture de l’ivermectine

Couverture géographique (2007)
  • Nombre de communautés traitées à l’ivermectine: 129
  • Cible de traitement (nombre de communautés): 129
  • Couverture géographique: 100%
Couverture thérapeutique (2007)
  • Nombre de personnes traitées à l’ivermectine: 50 064
  • Cible de traitement (nombre de personnes): 70 207
  • Couverture thérapeutique: 71.3%

Formation

  • Nombre de distributeurs communautaires formés ou recyclés, DC (2007): 387
  • Nombre de personnes par distributeur communautaire, DC (2007): 181
  • Nombre d’agents de santé formés ou recyclés: 16

Financement

Les projets sont financés par trois sources principales:

  • le Fonds fiduciaire de l’APOC
  • le gouvernement du pays où sont exécutés les projets
  • les fonds provenant des organisations non-gouvernementales de développement partenaires.

Les partenaires

Organisations non-gouvernementales internationales de développement partenaires (ONGD) (2007):

  • Université de Barcelone (jusqu’en 2002)

lien connexe