Archives de l'OMS

Mongolie - Services de santé

Reportage en Mongolie, 1ère partie

Dès ses débuts, la République populaire de Mongolie a accordé une grande attention aux problèmes de la santé. En fait, la création et le développement de services de santé publique mettant à la disposition de chacun des soins médicaux gratuits et aisément accessibles a été l'une des plus grandes réalisations du socialisme en terre mongole.

Dans le cadre de reportages photo sur les services de santé en Mongolie, Didier Henrioud a voyagé à travers le pays en 1976 et 1981. Il a visité les services de santé au niveau des régions, des districts et des villages et, plus particulièrement, la maternité, des crèches, une manufacture de produits laitiers et un home pour personnes âgées à Oulan Bator.

Photographe : Didier Henrioud
Dates : 1976-1981
Copyright : WHO

Pasteurs et troupeaux en Mongolie
WHO/Didier Henrioud

Terre infiniment variée et aux climats extrêmes, la Mongolie est depuis toujours un pays de pasteurs et de grands troupeaux.


Yourte mongole
WHO/Didier Henrioud

Le mode de vie de la population rurale est de type nomade et est centré sur la yourte, tente qui sert de logement et que l'on peut monter en 20 minutes et transporter aisément.


Visite à domicile d'une sage-femme mongole pour s'informer de la santé d'une jeune mère et de son bébé.
WHO/Didier Henrioud
Visite à domicile d'une sage-femme mongole pour s'informer de la santé d'une jeune mère et de son bébé.
WHO/Didier Henrioud

Visite à domicile d'une sage-femme appartenant aux services de soins maternels et infantiles d'Oulan Bator, capitale de la Mongolie. Elle s'informe de la santé d'une jeune mère et de son bébé.

La protection maternelle et infantile occupe une place particulièrement importante dans le service de santé en Mongolie.


Maternité d'Ulan Bator
WHO/Didier Henrioud

Il existe un réseau, étendu au pays tout entier, de maternités et de centres d'accouchements, où les mères sont conseillées sur les soins et l'alimentation des nourrissons, ainsi que de crèches et de pouponnières.

A la maternité d'Oulan Bator, une mère et son bébé restent généralement huit jours après l'accouchement.


Couveuse pour les bébés prématurés ou en insuffisance pondérale
WHO/Didier Henrioud

Maternité d'Oulan Bator. Couveuse pour les bébés prématurés ou en insuffisance pondérale.


Une mère et son enfant en consultation
WHO/Didier Henrioud

Maternité d'Oulan Bator. Une mère et son enfant en consultation.


Enfants dans une crèche où les parents qui travaillent peuvent les laisser pendant la journée.
WHO/Didier Henrioud
Une enfant dans une crèche.
WHO/Didier Henrioud

La santé des enfants est également une priorité. Enfants dans une crèche où les parents qui travaillent peuvent les laisser pendant la journée.


Partager