Prévention de la cécité et des déficiences visuelles

Maladies oculaires prioritaires


Rétinopathie diabétique

Définition

La rétinopathie diabétique regroupe des lésions de la rétine caractéristiques chez des personnes ayant un diabète sucré depuis plusieurs années. Les anomalies rétiniennes qui caractérisent la rétinopathie diabétique suivent une évolution prédictible sans variations majeures dans leur ordre d'apparition. La rétinopathie diabétique est le résultat de troubles vasculaires rétiniens. Les stades précoces se caractérisent par des occlusions et des dilatations vasculaires rétiniennes. Ensuite elle évolue vers une rétinopathie proliférative avec apparition de néo-vaisseaux. L'œdème maculaire qui peut apparaître réduit souvent considérablement la vision.

Ampleur

Le diabète est considéré, dans le monde entier, comme un problème important de Santé Publique. La rétinopathie diabétique est une des causes majeures de déficience visuelle en 2002, avec une prévalence mondiale de la cécité par rétinopathie diabétique de 4,8% des cécités. L'incidence du diabète est en forte augmentation, avec des variations significativement importantes selon les groupes ethniques et/ou raciaux dans le monde. On estime qu'en 2010, au niveau mondial, le nombre de diabétiques atteindra environ 221 millions, surtout dans les pays en développement. Dans les pays industrialisés, la rétinopathie diabétique est une des principales causes de déficience visuelle parmi les personnes en âge de travailler. Bien que se soit une maladie touchant de multiples organes, la rétinopathie diabétique est une des complications les plus fréquentes de la maladie et la plus handicapante. On estime que 100% de la population des diabétiques de type I sera atteinte de rétinopathie diabétique au bout de 10 ans d'évolution de leur diabète, au bout de 20 ans 33% pour le diabète de type II. Parmi ceux-ci, un tiers aura une rétinopathie potentiellement cécitante. Enfin un tiers des diabétiques ayant des complications cécitantes deviendra définitivement aveugle.

Prévention et traitement

Les facteurs de risque de la rétinopathie diabétique sont l'ancienneté du diabète, le niveau de glycémie, l'hypertension artérielle, la dépendance à l'insuline, la grossesse, un excès de certains composants des lipides sanguins, des facteurs génétiques et nutritionnels. Le contrôle de la glycémie diminue les risques d'apparition et de progression d'une rétinopathie diabétique. Un examen régulier du fond d'œil est essentiel, suivi par un traitement approprié au laser si nécessaire. Des études cliniques randomisées ont montré l'efficacité du photocoagulation au laser de la rétine dans la rétinopathie diabétique proliférative et ont également prouvé que ce traitement est également une intervention très rentable en terme de coût-efficacité. La Déclaration de St Vincent (1989) rédigée sous l'égide de l'OMS Europe et des Sociétés internationales de diabétologie a recommandé une méthodologie de dépistage et de prise en charge de la rétinopathie diabétique, adaptée aux pays développés.

Rôle de VISION 2020

La rétinopathie diabétique est une des maladies prioritaires qui est évitable et/ou curable.Il est recommandé que des prestations de soins oculaires pour les patients diabétiques soient intégrés dans les plans nationaux VISION 2020. Des guides d'action pour la prise en charge des diabétiques dans le monde sont en cours d'élaboration.

Partager