Prévention de la cécité et des déficiences visuelles

Aspects socio-économiques de la cécité et des déficiences visuelles

L'analyse de la distribution mondiale des déficiences visuelles montre l'existence d'une tendance à une plus grande prévalence dans les pays en développement avec un bas revenu per capita. Les cécités évitables les plus prévalentes dans ces pays sont la cataracte et le trachome. L'insuffisance et l'inéquité dans l'accès à la prévention et aux soins de santé oculaires est un frein à la réduction des déficiences visuelles évitables dans les zones les plus peuplées et les plus pauvres du monde.

Coût additionnel par année de survie ajustée pour la qualité de vie (Quality-Adjusted Life Years)

L'insuffisance de développement économique est un facteur aggravant de la prévalence des déficiences visuelles. C'est pourquoi, les programmes de prévention et de soins oculaires ne devraient pas seulement s'intéresser à l'élimination de la cécité évitable, mais aussi à un développement économique concomitant. Le coût de la réhabilitation et des soins apportés aux déficients visuels est le plus apparent. Mais les coûts indirects résultant des pertes de productivité sont moins apparents mais tout aussi importants.

Pour calculer le poids économique des déficiences visuelles, de leur prévention et de leurs soins, il est souvent utilisé le rapport coût-utilité auquel s'ajoute un indicateur d’efficacité pondéré par une appréciation de la qualité de vie qui s'exprime habituellement sous la forme d'un coût additionnel par année de survie ajustée pour la qualité de vie (QALY : Quality Adjusted Life Years). Les Programmes de Santé oculaire de prévention et de soins des déficiences visuelles ont un QALY élevé.

Pour plus d'informations (documents de l'OMS) :

Pour plus d'informations : autres documents

La déficience ajustée par année de survie (Disability-Adjusted Life Years)

La personne déficiente visuelle et sa famille font face à d'importantes contraintes sociales. Directement et indirectement les déficiences visuelles interfèrent avec diverses activités quotidiennes. Chez les adultes les possibilités d'emploi d'un déficient visuel sont très limitées, leur participation à un grand nombre d'activité est sérieusement entravée. A cela s'ajoute une perte du statut social et d'estime de soi. Ces implications physiques et psychosociales des déficiences visuelles ne peuvent être quantifiées avec exactitude en terme monétaire. Toutefois elle diminue la qualité de vie des aveugles et de leurs famille.

Pour calculer la perte et le gain en terme d'espérance de vie dus aux déficiences visuelles, leur prévention et leurs soins et éventuellement leur réhabilitation, il est utilisé un indicateur synthétique composé de 5 variables et appelé DALYs : disability-adjusted life years. La déficience ajustée par année de survie est un indicateur années de vies avec une déficience et les années perdues par une mort prématurée.

Changements dans la définition de la cécité

Contactez nous

Organisation mondiale de la Santé
Prévention de la cécité et de la surdité (PBD)
20 Avenue Appia CH-1211 Genève 27 Suisse
whopbd@who.int