Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Mortalité mondiale sur la période 1950 - 2000: la convergence laisse place à la divergence depuis la fin des années 80

Kath Moser, Vladimir Shkolnikov, & David A. Leon

RESUME

Objectif

Les auteurs ont cherché à étudier dans quelle mesure les améliorations des taux de mortalité enregistrées dans le monde au cours des cinquante dernières années s’étaient accompagnées d’une convergence dans la manière dont la mortalité touchait la population mondiale.

Méthodes

Les auteurs ont adopté une nouvelle approche pour obtenir une mesure objective de la convergence de la mortalité dans le monde. Ils quantifient la distribution de la mortalité mondiale à un instant donné au moyen d’une mesure de la dispersion de la mortalité (DMM). Les tendances de cette mesure reflètent la convergence ou la divergence de la mortalité dans le monde. L’analyse fait appel aux données des Nations Unies pour la période 1950-2000 concernant l’ensemble des 152 pays dont la population atteignait au moins 1 million d’habitants en l’an 2000 (99,7 % de la population mondiale en l’an 2000).

Résultats

La mesure de la dispersion relative à l’espérance de vie à la naissance a diminué jusqu’à la fin des années 80, mais remonté depuis, ce qui traduit un revirement de la convergence à la divergence de ce paramètre à l’échelle mondiale. En revanche, la mesure de dispersion relative à la mortalité infantile fait apparaître un maintien de la convergence depuis 1950.

Conclusion

Le passage à la fin des années 80 d’une convergence mondiale de l’espérance de vie à la naissance à une divergence de ce paramètre indique que les progrès dans le nivellement des différences de mortalité entre de nombreuses populations sont maintenant plus que compensés par l’ampleur des inversions subies par la mortalité adulte dans d’autres populations. Il convient d’évaluer le progrès mondial en fonction de la possibilité de rétablir la convergence de la mortalité et même de l’accélérer.