Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Rôles du régime alimentaire et de la nutrition dans l’étiologie et la prévention des affections buccodentaires

Paula J. Moynihan

RÉSUMÉ

L’alimentation joue un rôle majeur dans la prévention des affections bucco-dentaires, dont les caries, l’érosion dentaire, les défauts de développement, les maladies des muqueuses buccales et, dans une moindre mesure, la parodontolyse. Le présent article s’efforce de récapituler d’une manière générale les éléments en faveur d’une association entre régime alimentaire, nutrition et affections bucco-dentaires et d’éclaircir les zones d’incertitude. La sousnutrition aggrave les affections touchant les muqueuses buccales et la paradontolyse. Elle est aussi l’un des facteurs favorisant les stomatites gangréneuses à pronostic parfois mortel. La sousnutrition peut s’accompagner de défauts de développement de l’émail, propices à la formation des caries dentaires. On constate également une augmentation de l’érosion dentaire. Les données laissent à penser que les boissons sucrées, importante source d’acides dans le régime alimentaire des pays développés, constituent un facteur étiologique majeur de ce phénomène. Des éléments convaincants, issus d’études expérimentales et sur l’animal, ainsi que d’études d’observation et d’intervention chez l’homme, montrent que les sucres sont le principal facteur alimentaire associé aux caries dentaires. Si le fluor joue un rôle indiscutable dans la prévention des caries, il n’a pas pour autant éliminé ces pathologies et de nombreuses communautés ne sont pas exposées à des quantités optimales de fluor. La maîtrise de la dose de sucres ingérée demeure donc primordiale pour prévenir la formation des caries. Les travaux de recherche montrent de manière cohérente que le taux de caries dentaires reste faible lorsque la dose de sucres libres ingérée est inférieure à 15 kg par personne et par an. Les résultats de certaines études expérimentales et sur l’animal suggérant un effet cariogène de certains aliments et fruits contenant de l’amidon ne sont pas confirmés par les données épidémiologiques, qui font apparaître une association entre une consommation abondante d’aliments, de fruits et de légumes contenant des fibres et de l’amidon et un faible taux de caries dentaires. L’application des recommandations mondiales encourageant un régime alimentaire riche en aliments, en fruits et en légumes contenant de l’amidon et des fibres et pauvre en sucres libres et en graisses protégera la santé générale, comme la santé bucco-dentaire. El régimen alimentario tiene un importante papel en la prevención de las enfermedades bucodentales, entre ellas la caries dental, los problemas de desarrollo, las enfermedades de la mucosa oral y, en menor grado, las periodontopatías. El objeto de este artículo es revisar a grandes rasgos la evidencia científica sobre la relación existente entre la dieta, la nutrición y las enfermedades bucodentales, y aclarar algunos puntos de incertidumbre. La desnutrición agrava las enfermedades de la mucosa oral y las periodontopatías, y es también un factor que favorece el noma, dolencia potencialmente mortal. La desnutrición se asocia a problemas de desarrollo del esmalte que aumentan la vulnerabilidad a la caries dental. Se considera que los problemas de erosión dental van en aumento. La evidencia disponible indica que las bebidas gaseosas, una importante fuente de ácidos en la dieta en los países desarrollados, son un factor causal relevante. Estudios experimentales, con animales, y estudios observacionales y de intervención en el ser humano han aportado datos que muestran de forma convincente que los azúcares son el principal

Partager