Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Accélération de l’effet des programmes en faveur de la santé infantile et génésique proposant des services au niveau communautaire : résultats relevés au Ghana par le centre de recherche de Navrongo

James F. Phillips, Ayaga A Bawah, & Fred N Binka

RÉSUMÉ

OBJECTIF

Déterminer l’impact démographique et sanitaire de l’affectation de personnel infirmier et de volontaires à proximité des villages pour y dispenser des services de santé dans la perspective d’étendre à plus grande échelle ces résultats.

MÉTHODES

Pour évaluer l’impact sur la fécondité et la mortalité d’une harmonisation des services de santé communautaires avec les institutions sociales traditionnelles régissant la vie dans les villages, les chercheurs ont utilisé un test de plausibilité à quatre variables et des données fournies par le système de surveillance démographique de Navrongo, destiné à suivre dans le temps ces variables.

RÉSULTATS

L’affectation de personnels infirmiers à proximité des communautés a permis de faire baisser de plus de 50 % en 3 ans les taux de mortalité infantile et de réduire dans les zones étudiées à 6 ans le temps nécessaire à la réalisation de l’objectif du Millénaire pour le développement (OMD) concernant la survie des enfants. Elle a également provoqué une diminution de 15 % de la fécondité (correspondant à une naissance sur le taux de fécondité total). Le coût programmatique supplémentaire était de US $ 1,92/personne s’ajoutant au budget de US $ 6,80/personne, affecté aux soins de santé primaire.

CONCLUSION

L’affectation de personnel infirmier dans des centres situés à proximité des communautés, où ce personnel peut dispenser des soins curatifs et préventifs de base, a permis de réduire substantiellement la mortalité infantile et d’accélérer les progrès en direction de l’OMD concernant la survie des enfants. Les démarches faisant appel à des volontaires issus des communautés sont néanmoins sans effet sur la mortalité. Les résultats de l’étude montrent que la mesure consistant à améliorer l’accès aux moyens contraceptifs est insuffisante, si elle est mise en oeuvre isolément, pour répondre aux coûts sociaux de la régulation des naissances. Les contraintes liées à l’adoption d’une contraception peuvent être compensées par le déploiement efficace de volontaires et de stratégies de mobilisation de la communauté. L’étude réalisée par le centre de Navrongo démontre ainsi que la mise en oeuvre combinée des moyens abordables et durables que sont les soins infirmiers et l’intervention de volontaires peut accélérer la réalisation des priorités de la Conférence internationale sur la population et des objectifs du Millénaire pour le développement.

Partager