Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Saisie sous une double forme des données nécessaires au suivi des patients sous traitement antirétroviral hautement actif (TAHA) en milieu urbain au Botswana

Hermann Bussmann, C William Wester, Ndwapi Ndwapi, Chris Vanderwarker, Tendani Gaolathe, Geoffrey Tirelo, Ava Avalos, Howard Moffat, & Richard G Marlink

RÉSUMÉ

Les soins individuels et l’évaluation des programmes jouent un rôle capital pour assurer le succès des programmes de traitement antirétroviral dans les pays à ressources limitées. Si la documentation et le stockage des données par des moyens informatiques sont indispensables à tout programme de grande envergure, plusieurs questions importantes doivent aussi être abordées; il s’agit notamment de déterminer le type de données à recueillir, qui doit le faire et comment entrer les données dans une base informatisée. L’article décrit une méthode de surveillance des patients utilisant des formulaires d’enregistrement des entretiens (saisie sous deux formes : papier et fichier électronique) et fondée sur la reconnaissance des caractères optiques, qui a fait l’objet d’un essai pilote à l’hôpital Princess Marina de Gaborone, le premier centre public de consultations externes public du Botswana spécialisé dans le traitement antirétroviral hautement actif (TAHA). Cette nouvelle méthode de saisie des données recueille des informations « clés » pour suivre les patients et les résultats des programmes, ce qui permet au médecin de gagner du temps sans nuire à la qualité des soins cliniques.

Partager