Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Recherche des cas de tuberculose grâce à un programme à grand rayon d’action, visant à atteindre les villages d’une zone rurale du Sud de l’Éthiopie : essai randomisé en communauté

Estifanos Biru Shargie, Odd Mørkve, & Bernt Lindtjørn

RÉSUMÉ

OBJECTIF

Déterminer l’effet d’une recherche des cas reposant sur une action communautaire de proximité en zone rurale sur le taux de notification des cas, la durée des symptômes et l’issue du traitement de la tuberculose (TB) à frottis positif.

MÉTHODES

32 communautés rurales ont été affectées au hasard dans des groupes d’intervention ou des groupes témoins. Dans les communautés bénéficiant de l’intervention, des soignants appartenant à sept centres de santé ont tenu une fois par mois des dispensaires de proximité pour le diagnostic de la TB, dans lesquels ils ont recueilli des échantillons d’expectoration pour examen ultérieur au microscope chez des personnes suspectes de TB symptomatique. En outre, des membres de la communauté formés aux activités de promotion ont distribué des dépliants et évoqué les symptômes de la tuberculose à l’occasion de visites à domicile et de rassemblements populaires. Les individus symptomatiques ont été incités à consulter l’équipe de diagnostic sur le terrain ou à se rendre dans une installation de santé de proximité. Dans les communautés témoins, on a détecté un certain nombre de cas par recherche passive parmi les suspects de TB symptomatiques s’étant présentés dans des installations de santé. Les membres des communautés bénéficiant de l’intervention et des communautés témoins chez lesquels on avait diagnostiqué une TB à frottis positif au cours de la période étudiée ont été recrutés prospectivement dans l’étude.

RÉSULTATS

Pendant la période étudiée d’un an, 159 et 221 cas de TB à frottis positif ont été détectés respectivement dans les groupes d’intervention et dans les groupes témoins. Les taux de notification des cas dans l’ensemble des tranches d’âge étaient respectivement de 124,6/105 et de 98,1/105 personnes-années (p = 0,12). Les taux correspondants chez les individus de plus de 14 ans étaient respectivement de 207/105 et de 158/105 personnesannées (p = 0,09). La proportion de malades présentant des symptômes sur une durée supérieure à 3 mois était de 41 % dans le groupe d’intervention, contre 63 % dans le groupe témoin (p < 0,001). Dans le groupe d’intervention, la durée des symptômes pendant la phase préliminaire du traitement avait baissé de 55 à 60 %, tandis qu’elle avait diminué de 3 à 20 % pour le groupe témoin. La proportion de malades ayant terminé avec succès leur traitement (p = 0,12) était respectivement de 81 % et de 75 % dans les groupes d’intervention et les groupes témoins.

CONCLUSION

Dans la zone étudiée, l’intervention a permis d’améliorer la rapidité de la détection des cas de TB à frottis positif, mais non son ampleur. Le traitement a donné des résultats comparables dans les deux groupes.

Partager