Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Causes de mortinatalité et de mortalité néonatale précoce : données portant sur 7993 grossesses dans six pays en développement

Nhu Thi Nguyen Ngoc, Mario Merialdi, Hany Abdel-Aleem, Guillermo Carroli, Manorama Purwar, Nelly Zavaleta, Liana Campodonico, Mohamed Ali, Justus Hofmeyr, Matthews Mathai, Ornella Lincetto, & José Villar

RÉSUMÉ

OBJECTIF

Faire état de la mortinatalité et de la mortalité néonatale précoce et quantifier l’importance relative des principales causes obstétricales de mortalité périnatale observées pour 171 décès périnatals liés à 7993 grossesses interrompues après la 28ème semaine chez des femmes nullipares.

MÉTHODES

L’examen a porté sur tous les cas de mortinatalité et décès néonatals précoces signalés dans l’essai OMS de supplémentation calcique pour la prévention de la prééclampsie mené dans sept centres collaborateurs situés en Afrique du Sud, en Argentine, en Egypte, en Inde, au Pérou et au Vietnam. On a utilisé le système de Baird-Pattinson pour attribuer les principales causes obstétricales de décès et classé les causes des décès néonatals précoces sur la base de la Classification internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, dixième révision (CIM 10).

RÉSULTATS

Le taux de mortinatalité est de 12,5 pour 1000 naissances et le taux de mortalité néonatale précoce de 9,0 pour 1000 naissances vivantes. L’accouchement prématuré spontané et l’hypertension gravidique sont les problèmes obstétricaux les plus fréquemment à l’origine d’un décès périnatal (respectivement 28,7% et 23,6 %). La prématurité est la principale cause de décès néonatal précoce (62 %).

CONCLUSION

Des progrès dans les soins aux prématurés et la prévention du travail prématuré spontané et de l’hypertension gravidique permettraient d’obtenir une diminution sensible de la mortalité périnatale en milieu hospitalier dans les pays en développement.

Partager