Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Contribution des programmes financés par le Fonds mondial contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme à la réalisation des objectifs internationaux et de ceux du Millénaire pour le développement : analyse initiale

Ryuichi Komatsu, Daniel Low-Beer, Bernhard Schwartländer

Objectif

Le Fonds mondial contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme est l’une des principales sources de financement de la lutte contre ces maladies. Le présent article évalue, à partir de données tirées des attributions de subventions par le Fonds, la contribution des programmes que cet organisme finance à la réalisation des objectifs internationaux et des objectifs du Millénaire pour le développement.

Méthodologie

Les données concernant les 333 subventions, bénéficiant à 127 pays, financées jusqu’en juin 2006 par le Fonds ont été agrégées et comparées aux objectifs internationaux relatifs au VIH/sida, à la tuberculose et au paludisme. Les rapports d’activité adressés au secrétariat du Fonds mondial ont été utilisés comme base pour déterminer les résultats des programmes. Des indicateurs mesurant la prestation de services [délivrance d’antirétroviraux (ARV)] dans le cas du VIH/sida, la détection des cas dans le cadre de la stratégie DOTS contre la tuberculose et l’équipement en moustiquaires imprégnées d’insecticide (MEI) dans la prévention du paludisme) ont été sélectionnés pour estimer les contributions programmatiques aux objectifs internationaux pour ces trois maladies. Des projections des objectifs des programmes financés par le Fonds mondial ont été établies à partir des propositions examinées dans le cadre des séries 1 et 2 de soumissions de propositions et comparées aux objectifs internationaux pour 2009.

Résultats

Au total, en juin 2006, les programmes financés par le Fonds mondial ont permis de fournir des ARV à 544 000 personnes et de faire bénéficier 1,4 millions d’autres de la stratégie DOTS et 11,3 d’autres encore de moustiquaires imprégnées d’insecticide. Ces programmes ont contribué pour 18% à la réalisation des objectifs internationaux relatifs aux ARV, pour 29% à celle des objectifs DOTS et pour 9% à celle des objectifs relatifs aux moustiquaires imprégnées d’insecticide en Afrique sub-saharienne pour mi-2006. Les programmes financés par le Fonds existants ont des objectifs en accord avec ces chiffres, qui, projetés, représentent environ 19% de l’objectif international concernant la délivrance d’ARV attendue pour 2009, 28% de celui relatif à la stratégie DOTS et 84% de celui s’appliquant aux MEI en Afrique sub-saharienne.

Conclusion

Les programmes financés par le Fonds mondial ont aussi déjà contribué substantiellement à la réalisation des objectifs internationaux pour mi-2006, mais un écart notable subsiste avec la réalisation totale de ces objectifs. Un appui financier considérablement plus important est nécessaire, notamment dans le cas du VIH/sida, pour atteindre les objectifs internationaux relatifs à 2009.

Partager