Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Influence de l’émigration et de la mobilité des populations sur les politiques sanitaire et étrangère

Douglas W MacPherson, Brian D Gushulak, Liane Macdonald

L’intérêt international pour les relations entre mondialisation et santé va grandissant et ces relations sont de plus en plus évoquées dans les discussions de politique étrangère. De nombreux processus de mondialisation influent sur la santé, dont notamment l’émigration, et les liens entre émigration et santé sont bien documentés. Il existe de nombreuses interactions historiques entre mobilité des populations et santé publique, mais depuis les années 1990, l’émergence ou la réémergence d’un ensemble de maladies infectieuses suscitent à nouveau l’intérêt et ramènent ce thème parmi les sujets débatus. La maîtrise des maladies menaçant la population mondiale est une préoccupation majeure et des efforts importants pour lutter contre des maladies infectieuses telles que le paludisme, la tuberculose et le virus de l’immunodéficience humaine/le syndrome d’immunodéficience acquise (VIH/SIDA), ont été financés. L’émigration et la mobilité des populations jouent un rôle dans chacun des défis auxquels se heurte la santé publique. L’intérêt grandissant porté à l’influence de ces facteurs incite à considérer les déterminants internationaux de la santé dans le contexte de l’émigration. En conséquence, la résolution des grands problèmes sanitaires à travers la coopération internationale est maintenant devenue une composante majeure des politiques étrangères de nombreux pays. Néanmoins, même si certains projets nationaux et régionaux s’attaquent à la problématique santé et émigration, une approche intégrée et mondiale fait défaut. L’émigration et la mobilité des populations devenant des déterminants sanitaires de plus en plus importants, elles exigeront une plus grande attention de la part des responsables politiques au niveau multilatéral.

Partager