Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Renforcement de la détection des cas de tuberculose : enseignements provenant de la République de Moldova

Viorel Soltan, Asma Khalid Henry, Valeriu Crudu, Irina Zatusevski

La République de Moldova a entrepris des réformes dans les domaines de la lutte contre la tuberculose (TB) et des soins aux tuberculeux pour se conformer aux recommandations internationales et progresser vers les objectifs mondiaux de détection des cas. Globalement, le nombre de cas de TB notifiés a augmenté de 50% sur la période 2001-2005. L’élargissement de la stratégie DOTS et l’obtention d’une couverture totale ont coïncidé avec l’affectation aux soins de santé primaire d’un rôle plus important dans la lutte antituberculeuse et avec la mise en place d’une assurance maladie nationale finançant le diagnostic de cette maladie et son traitement. Ces évolutions, accompagnées d’une amélioration des compétences du personnel de laboratoire, de surveillance et médical et d’une sensibilisation du public, ont participé à l’augmentation du taux de détection des cas. Dans le cadre de ces efforts, la République de Moldova a pris en compte à la fois l’offre et la demande de services. Elle a accru la demande effective de services liés à la TB en dispersant géographiquement les capacités de diagnostic, en mettant en place des mécanismes financiers et en diffusant amplement à la population des informations sur les symptômes, la transmission et les traitements. Elle a augmenté l’offre de services dans ce même domaine en modernisant le réseau de laboratoires et la surveillance et en formant des praticiens. L’expérience de la République de Moldova peut apporter des enseignements à d’autres pays : l’intégration de la lutte antituberculeuse et des soins de santé primaire a permis de diagnostiquer davantage de cas suspects dans les dispensaires de soins de santé primaire voisins, d’où une augmentation du nombre de cas notifiés. Des communications innovantes sur la TB ont atteint la population générale, les groupes vulnérables, les praticiens et les médias. Les projets de lutte antituberculeuse se sont renforcés entre eux et des mécanismes de coordination nationaux ont permis d’identifier et de satisfaire les besoins financiers les plus pressants. Il reste à la lutte antituberculeuse des défis à relever en République de Moldova, dont le moindre n’est pas la stabilisation du taux de succès du traitement, mais ce pays a déjà à son compte des enseignements et des réalisations utiles.

Partager