Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Estimation des coûts pour réaliser l’objectif de l’initiative OMS-UNICEF « La Vaccination dans le monde : vision et stratégie » pour la période 2006-2015

Lara J Wolfson, François Gasse, Shook-Pui Lee-Martin, Patrick Lydon, Ahmed Magan, Abdelmajid Tibouti, Benjamin Johns, Raymond Hutubessy, Peter Salama, Jean-Marie Okwo-Bele

Objectif

Estimer le coût du développement à plus grande échelle des services de vaccination infantile nécessaires à la réalisation de l’objectif de l’initiative OMS-UNICEF « La vaccination dans le monde : vision et stratégie (GIVS) », consistant à réduire des deux-tiers d’ici 2015 la mortalité due aux maladies évitables par la vaccination.

Méthodes

Un modèle a été élaboré pour estimer le coût total de la réalisation de l’objectif de cette initiative d’ici 2015 dans 117 pays à revenu faible ou faible à moyen. Les dépenses actuelles ont été estimées par une analyse des documents de planification nationale et les coûts du passage à l’échelle supérieure en utilisant une démarche partant de la base et des intrants. Les coûts financiers pour atteindre une couverture vaccinale de 90 % ont été estimés par pays et par année pour tous les vaccins existants, dans le cas où l’on introduirait une série discrète de nouveaux vaccins (vaccins antirotavirus, antipneumococcique conjugué, contre le méningocoque de type A et contre l’encéphalite japonaise) et dans celui où l’on mènerait des campagnes de vaccination pour protéger les populations à haut risque contre la polio, le tétanos, la rougeole, la fièvre jaune et la méningite à méningocoque.

Résultats

Les 72 pays les plus pauvres du monde ont consacré US$ 2,5 milliards (plage de variation : US$ 1,8-4,2) à la vaccination en 2005, soit une augmentation de US$ 1,1 milliard (plage de variation : US$ 0,9-1,6) par rapport à l’année 2000. D’ici 2015, les coûts annuels de la vaccination augmenteront en moyenne d’environ US$ 4,0 milliards (plage de variation : US$ 2,9-6,7). Les coûts totaux de la vaccination pour la période 2006-2015 sont estimés à US$ 35 milliards (plage de variation : US$ 13-40), dont US$ 16,2 milliards de surcoûts, se répartissant en US$ 5,6 milliards pour le passage à l’échelle supérieure du système et US$ 8,7 milliards pour les vaccins. US$ 19,3 milliards seront nécessaires pour maintenir les programmes de vaccination aux niveaux de 2005.

Pour l’ensemble des 117 pays à revenu faible ou faible à moyen, les coûts totaux pour la période 2006-2015 sont estimés à US$ 76 milliards (plage de variation : US$ 23-110), dont US$ 49 milliards pour maintenir les systèmes actuels et US$ 27 milliards pour passer à l’échelle supérieure.

Conclusion

Pour les 72 pays les plus pauvres, 30 à 40 % (soit US$ 11 à 15 milliards) des besoins en ressources ne sont pas couverts s’il on veut atteindre l’objectif de la GIVS. Les méthodes présentées dans cet article donnent des estimations approximatives et comportent des limites, mais elles permettent d’identifier les lacunes à combler sur le plan financier pour le passage à l’échelle supérieure des programmes de vaccination d’ici 2015.

Partager