Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Campagne mondiale contre l’épilepsie : évaluation d’un projet de démonstration en Chine rurale

Wenzhi Wang, Jianzhong Wu, Xiuying Dai, Guangyu Ma, Bin Yang, Taiping Wang, Chenglin Yuan, Ding Ding, Zhen Hong, Patrick Kwan, Gail S Bell, Leonid L Prilipko, Hanneke M de Boer & Josemir W Sander

Objectif

Le projet de démonstration en Chine rurale de la Campagne mondiale contre l’épilepsie avait pour objectifs : de réduire l’écart de prise en charge thérapeutique et de morbidité entre les épileptiques faisant appel à des interventions communautaires ; de former et d’éduquer les professionnels de santé ; de dissiper la stigmatisation ; d’identifier les possibilités de prévention et de développement de modèles d’intégration de la lutte contre l’épilepsie dans les systèmes de santé locaux. Nous rendons compte des résultats globaux de ce projet de démonstration, en nous concentrant sur la prévalence et l’évolution du déficit de traitement de l’épilepsie après une intervention.

Méthodes

Des enquêtes épidémiologiques «porte à porte» ont été effectuées avant et 6 mois après un projet d’intervention concernant l’épilepsie dans des zones rurales de cinq provinces chinoises. L’intervention con sistait en un programme de traitement proposé aux patients n’ayant bénéficié auparavant d’aucun traitement approprié, et en un programme d’éducation en santé publique concernant l’épilepsie. La population échantillonnée dans la seconde enquête comprenait 51 644 personnes.

Résultats

Dans la seconde enquête, l’épilepsie a été confirmée chez 320 personnes, ce qui donne une prévalence sur la durée de vie de 6,2/1000 et une prévalence de l’épilepsie active de 4,5/1000. Dans la première enquête, la prévalence sur la durée de vie et la prévalence de l’épilepsie active étaient respectivement de 7,0/1000 et de 4,6/1000. Le déficit de traitement de l’épilepsie active dans la seconde enquête était de 49,8%, soit 12,8% de moins que dans la première enquête (62,6%).

Conclusion

Les résultats de cette étude laissent à penser que les mesures d’intervention utilisées pouvaient être efficaces et étaient à l’évidence applicables en Chine rurale, où elles ont contribué à une diminution du déficit de traitement de l’épilepsie.

Partager