Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Tests d’audition en communauté pour les nourrissons en vue du dépistage précoce des hypoacousies permanentes à Lagos, au Nigeria : étude transversale

BO Olusanya, SL Wirz & LM Luxon

Objectif

Déterminer la faisabilité et l’efficacité d’un programme communautaire de test systématique de l’audition chez le nourrisson, visant à dépister les hypoacousies précoces et congénitales permanentes à Lagos, au Nigeria.

Méthodes

Il s’agit d’une étude transversale dans laquelle tous les nourrissons jusqu’à l’age de 3 mois accueilis dans quatre centres de vaccination BCG, qui assuraient plus de 75% de la couverture par cette vaccination de la zone étudiée, ont subi un dépistage par des agents de santé communautaires, entre juillet 2005 et avril 2006. Le dépistage s’est effectué selon un protocole en deux étapes faisant intervenir des émissions oto-acoustiques évoquées transitoires et des réponses automatiques du tronc cérébral aux stimuli auditifs. Les principales mesures de résultat étaient la couverture du dépistage, les taux d’orientation vers un spécialiste, les taux de retour pour la deuxième étape du dépistage et l’évaluation, le rendement et l’âge lors du diagnostic auditif.

Résultats

Au total, les chercheurs ont réussi, entre juillet 2005 et avril 2006, à pratiquer le dépistage de 2003 (88%) des 2277 nourrissons susceptibles de participer à l’étude et fréquentant l’un des quatre centres BCG, à un âge moyen de 17,7 jours, sans essuyer de refus de la part des parents. La majorité de ces nourrissons (55,2%) étaient nés en dehors d’un hôpital et notamment dans une maternité traditionnelle pour 77% d’entre eux. Le taux global d’orientation vers un spécialiste pour une évaluation diagnostique était de 4,1%. 61% (50/82) seulement des nourrissons adressés à un spécialiste ont été ramenés pour subir l’évaluation, et parmi ce groupe d’enfants, une hypoacousie congénitale ou précoce a été confirmée dans 45 cas. De plus, on a également trouvé une hypoacousie chez 11 nourrissons ayant subi antérieurement le premier stade du dépistage, ce qui donne un rendement de 28 pour 1000 (56/2003). L’âge moyen lors du diagnostic était de 51 jours. La sensibilité, la spécificité et la valeur prédictive positive du premier stade diagnostique étaient respectivement de 80,4, 99,7 et 90,0%. Le ratio de probabilité positive était de 268 et celui de probabilité négative de 0,2.

Conclusion

Le dépistage auditif systématique par des agents de santé communautaires des nourrissons amenés dans les centres de vaccination BCG s’est révélé praticable et efficace pour la détection précoce des hypoacousies à Lagos, au Nigeria. Cependant, un traçage efficace et un système de suivi sont nécessaires pour améliorer les taux de retour en vue du second stade de dépistage et de l’évaluation diagnostique.

Partager