Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

La vaccination réduit fortement la morbidité, les incapacités, la mortalité et les inégalités dans l’ensemble du monde

FE Andre, R Booy, HL Bock, J Clemens, SK Datta, TJ John, BW Lee, S Lolekha, H Peltola, TA Ruff, M Santosham, HJ Schmitt

Dans les pays à faible revenu, les maladies infectieuses représentent encore une forte proportion des décès, mettant en lumière des inégalités sur le plan sanitaire résultant dans une large mesure d’écarts économiques. La vaccination peut faire baisser les coûts des soins de santé et réduire ces inégalités. La lutte contre les maladies, leur élimination ou leur éradication permettent aux communautés et aux pays d’épargner des milliards de dollars des Etats-Unis. Les vaccins ont également fait baisser l’incidence du carcinome hépatocellulaire et permettront d’endiguer le cancer du col utérin. Les voyageurs sont protégés contre les maladies « exotiques » par une vaccination appropriée. Les vaccins sont considérés comme indispensables dans la lutte contre le bioterrorisme. Ils peuvent s’opposer au développement d’une résistance aux antibiotiques pour certains agents pathogènes. La vaccination antigrippale pourrait aussi faire reculer des maladies non transmissibles, comme les cardiopathies ischémiques.

Les programmes de vaccination ont permis d’améliorer l’infrastructure de soins de santé primaire dans les pays en développement, de faire baisser la mortalité infanto-juvénile et de favoriser l’autonomie des femmes dans le cadre d’une meilleure planification familiale, avec des bénéfices sanitaires, sociaux et économiques conséquents.

La vaccination contribue partout à la croissance économique, grâce aux baisses de morbidité et de mortalité. On a calculé que le retour annuel sur investissement de cette intervention se situait entre 12 et 18%. Elle entraîne également une augmentation de l’espérance de vie. Il est maintenant reconnu que des vies longues et en bonne santé sont un préalable à la richesse et la richesse favorise à son tour la santé. Les vaccins constituent ainsi des outils efficaces pour réduire les inégalités en matière de richesse et de santé.

Partager