Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Aide à la transposition dans la pratique des connaissances par les agences de financement des pays à revenu faible ou moyen

Cynthia Cordero, Rachel Delino, L Jeyaseelan, Mary Ann Lansang, Juan M Lozano, Shuba Kumar, Socorro Moreno, Merle Pietersen, Jose Quirino, Visanu Thamlikitkul, Vivian A Welch, Jacqueline Tetroe, Aleida ter Kuile, Ian D Graham, Jeremy Grimshaw, Vic Neufeld, George Wells, Peter Tugwell

Objectif

Décrire comment certaines agences, qui financent la recherche en santé dans des pays à revenu faible ou moyen, favorisent la transposition sous forme politique et pratique des recherches financées.

Méthodes

Nous avons réalisé une analyse inductive d’entretiens semi-structurés menés avec des informateurs clés d’un échantillon choisi à dessein de 23 agences nationales et internationales, qui financent des recherches en Afrique du Sud, au Brésil, en Colombie, en Inde, aux Philippines, et en Thaïlande. Nous avons également effectué une enquête sur des sites Internet.

Résultats

Nous avons relevé un engament à transposer les connaissances en pratique dans le mandat de 18 des 23 agences de l’échantillon. Cependant, la terminologie utilisée était peu homogène. La plupart des activités mentionnées sont des efforts classiques de diffusion auprès d’une large audience, par le biais par exemple de sites Internet ou de publications. En outre, plus de la moitié des agences (13 sur 23) encouragent les liens et les échanges entre chercheurs et utilisateurs potentiels et 6 agences sur 23 décrivent des activités de type « pull » pour intéresser les décideurs aux travaux de recherche. Un tiers des agences (9 sur 23) indiquent dans leur mandat vouloir améliorer l’équité en matière de santé par une meilleure transposition dans la pratique des connaissances. Seules 3 des 23 agences sont en mesure de mentionner une évaluation des activités de transposition en pratique des connaissances. Nous avons en outre constaté que les agences de financement nationales faisaient de plus grands efforts pour assurer cette transposition que les agences internationales.

Conclusion

Les agences de financement ont entrepris des activités très diverses de transposition en pratique des connaissances. Elles peuvent se considérer comme ayant un rôle de courtier en connaissances et comme ayant la capacité de promouvoir une synthèse des recherches et une convergence de l’attention sur l’équité en termes de santé. Il est urgent d’évaluer les activités de transposition en pratique des connaissances menées par les agences de financement.

Partager