Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Prévoir la pénurie mondiale de médecins : une démarche économique fondée sur les besoins

Richard M Scheffler, Jenny X Liu, Yohannes Kinfu, Mario R Dal Poz

Objectif

Les réussites sanitaires dans le monde peuvent se heurter à des pénuries critiques de personnel de santé. Pour guider les politiques en matière de main d’oeuvre, nous avons estimé la demande future, les besoins et la disponibilité en médecins par région de l’OMS afin de déterminer les endroits qui souffriront probablement d’une pénurie de personnel d’ici 2015, date fixée pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Méthodes

En utilisant des données de la Banque mondiale et de l’OMS sur le nombre de médecins par habitant de 1980 à 2001 dans 158 pays, nous avons appliqué deux démarches par modélisation pour estimer les besoins futurs en médecins dans le monde. Un modèle axé sur les besoins indique le nombre de médecins par habitant nécessaire pour que 80% des naissances vivantes soient assistées par du personnel de santé qualifié. Par ailleurs, notre modèle économique détermine le nombre de médecins par habitant qui correspondra probablement à la demande, compte tenu de la croissance économique, pour chaque pays. Ces estimations sont comparées à l’offre future de médecins, projection obtenue par extrapolation du taux historique d’augmentation du nombre de médecins par habitant dans chaque pays.

Résultats

D’ici 2015, il semble qu’à l’échelle mondiale, l’offre de médecins parvienne à équilibrer la demande économique projetée. Notre mesure des besoins reflétant la densité minimale de personnel de santé nécessaire pour assurer les services de santé de base, densité atteinte dans tous les pays sauf les moins développés, les estimations fondées sur les besoins prédisent un surplus mondial de médecins. Néanmoins, au niveau régional, les deux modèles prédisent des pénuries pour de nombreux pays de la Région africaine de l’OMS d’ici 2015, certains pays subissant une pénurie par rapport aux besoins, d’autres par rapport à la demande, voire les deux.

Conclusion

La nature des interventions politiques nécessaires pour atténuer les pénuries projetées, par exemple la formation d’un plus grand nombre de personnes ou l’adoption de mesures pour décourager l’émigration, dépend du type de pénurie prévu.

Partager