Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Lutte contre les infections sexuellement transmissibles et prévention de la transmission du VIH : reconstitution d’un dispositif détérioré

Richard Steen, Teodora Elvira Wi, Anatoli Kamali & Francis Ndowa

L’endiguement des infections sexuellement transmissibles (IST) est réalisable, permet d’améliorer la santé sexuelle et génésique et contribue à prévenir la transmission du VIH. Les plus fortes progressions de l’épidémie de VIH/sida ont été relevées dans des conditions de maîtrise insuffisante des IST, et notamment dans des situations de prévalence importante des IST ulcérantes. Plusieurs pays ayant réussi à endiguer les IST ont enregistré aussi sur leur territoire une stabilisation de l’épidémie de VIH/sida, voire une inversion de ses tendances.

L’endiguement des IST est un résultat de santé publique, qui se mesure par la réduction de l’incidence et de la prévalence de ces infections. Pour parvenir à ce résultat, il faut notamment : (i) cibler les populations les plus à risque et leur offrir des services de proximité ; (ii) promouvoir l’usage des préservatifs et d’autres moyens de prévention et fournir ces moyens ; (iii) mettre en œuvre des interventions cliniques efficaces ; (iv) créer un environnement favorable ; et (v) disposer de données fiables.

Les services cliniques couvrent la prise en charge des cas d’IST, ainsi que le dépistage des partenaires sexuels et leur prise en charge s’ils sont contaminés. Une prise en charge syndromique est efficace pour la plupart des cas curables et symptomatiques d’IST et il existe des stratégies pour dépister certaines infections asymptomatiques. Le traitement épidémiologique présomptif des partenaires sexuels et des professionnels du sexe complète les efforts pour interrompre la transmission et réduire la prévalence. Néanmoins, les services cliniques ne peuvent à eux seuls endiguer les IST dans la mesure où de nombreuses personnes infectées ne vont pas consulter. L’éducation sanitaire sur le terrain et auprès des personnes ayant le même mode de vie a été employée avec succès pour atteindre ces populations.

L’endiguement des IST nécessite d’intervenir efficacement sur un cœur de cible composé d’individus chez lesquels la fréquence des changements de partenaire est assez élevée pour entretenir la transmission. Un ciblage efficace et approprié est ainsi nécessaire et souvent suffisant pour réduire la prévalence des IST dans la population générale. Ces efforts gagnent en efficacité lorsqu’ils sont combinés à des interventions structurelles pour garantir un environnement favorable à la prévention. Il est essentiel de disposer de données de surveillance et d’informations connexes fiables pour concevoir et jauger les interventions et pour évaluer les efforts de lutte.

Partager