Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Intégration des services de planification familiale dans les programmes de conseil et de dépistage volontaire

Duff Gillespie, Heather Bradley, Metiku Woldegiorgis, Aklilu Kidanu & Sabrina Karklins

Problématique

Les Etats et les donateurs encouragent l'intégration des services de planification familiale à ceux de conseil et de dépistage volontaire (CDV). Nous nous sommes efforcés de déterminer si les clients des services de CDV avaient besoin de services de planification familiale de qualité et s'ils les accepteraient.

Démarche

Le concept d'intégration des services de conseil et de dépistage volontaire et des services de contraception a été soumis à une étude de validité, dans le cadre de laquelle on a interrogé 4019 clients de services de CDV avant l'adjonction des services de planification familiale et 4027 autres clients après l'introduction de ces services. Les clients avaient consulté huit centres publics de CDV de la région d'Oromia, en Ethiopie. L'intervention comprenait quatre composantes : mise au point de messages apportant des conseils en matière de planification familiale aux clients des services de CDV, formation des prestateurs de services de CDV, fourniture de moyens contraceptifs et surveillance.

Contexte local

La population éthiopienne de 80 millions d'habitants augmente rapidement, avec un taux de croissance annuel de 2,5 %. La prévalence de la contraception n'est que de 15 %. Le taux de prévalence du VIH chez les adultes est estimé à 2,1 %, avec plus de 1,1 million de personnes infectées. Le nombre d'unités délivrant des services de CDV est passé de 23 en 2001 à plus de 1000 en 2007 et le nombre de tests de dépistage du VIH effectués a doublé entre 2007 et 2008, passant de 1,7 millions à 3,5 millions.

Modifications pertinentes

Les clients interrogés après l'introduction des services de planification familiale avaient reçu notablement plus de conseils de planification familiale et avaient accepté nettement plus de contraceptifs que ceux servis avant l'intervention. Cependant, les trois-quarts de ces clients n'étaient pas sexuellement actifs Parmi les clients sexuellement actifs, 70 % utilisaient des moyens contraceptifs.

Enseignements tirés

Cette étude a démontré que les services de planification familiale pouvaient être intégrés dans les dispensaires proposant des services de CDV. Néanmoins, les décideurs politiques et les gestionnaires de programmes devraient étudier soigneusement les caractéristiques et les besoins en matière de santé génésique des populations visées lors de la prise de décisions concernant l'intégration de ces services.

Partager