Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Méthodes d’enquête sur le trachome : revue de la littérature

Jeremiah Ngondi, Mark Reacher, Fiona Matthews, Carol Brayne & Paul Emerson

Il est essentiel de disposer de données de prévalence en population fiables pour planifier, surveiller et évaluer les programmes de lutte contre le trachome et appréhender l’ampleur du problème. Cependant, sur les 56 pays où cette maladie est endémique, 22 ne disposent pas de telles données. Trois méthodes d’enquête ont été préconisées pour le trachome : le sondage aléatoire en grappes (CRS) ; l’appréciation rapide du trachome (ART) et l’échantillonnage par lots pour l’assurance de la qualité (ASTRA). Notre étude fait ressortir les avantages de la méthode CRS, à savoir sa simplicité, son efficacité, sa reproductibilité et sa capacité à fournir des estimations de la prévalence en population de tous les signes du trachome. La méthode ART comporte des limitations : en particulier, elle utilise des échantillons non représentatifs, ne fournit pas d’estimation de la prévalence et manque de cohérence et de précision. La méthode ASTRA ne requiert que des échantillons de petite taille, mais présente une certaine complexité, peut conduire à des estimations imprécises de la prévalence et n’évalue pas les signes cicatriciels du trachome. Nous en concluons que la méthode CSR doit rester la méthode de référence pour les enquêtes sur cette maladie. Cependant, parmi les enquêtes utilisant la méthode CRS examinées, nous avons trouvé plusieurs défauts méthodologiques dans le calcul de la taille des échantillons, la standardisation des grades du trachome, l’indication des intervalles de confiance pour les estimations de la prévalence, la variabilité des tranches d’âges pour la présentation de la prévalence par âge et le manque d’estimations de la prévalence à l’échelle du district. Il est indispensable que les enquêtes soient correctement menées si l’on veut se donner comme objectif l’élimination mondiale du trachome et réaliser cet objectif. Une harmonisation des méthodes d’enquête permettrait d’améliorer la conduite et la comparabilité des enquêtes sur le trachome nécessaires à une cartographie fiable de la prévalence de cette maladie dans les pays d’endémie. En accord avec les recommandations de l’OMS, nous préconisons de poursuivre l’application de la CRS comme méthode d’enquête de choix dans les programmes de lutte contre le trachome et nous proposons des moyens pour améliorer les futures enquêtes reposant sur cette méthode.

Partager