Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Rapport coût/efficacité du traitement préventif intermittent contre le paludisme (TPI) chez le nourrisson au Mozambique et en République unie de Tanzanie

Guy Hutton, David Schellenberg, Fabrizio Tediosi, Eusebio Macete, Elizeus Kahigwa, Betuel Sigauque, Xavier Mas, Marta Trapero, Marcel Tanner, Antoni Trilla, Pedro Alonso & Clara Menendez

Objectif

Estimer le rapport coût/efficacité d’un traitement préventif intermittent contre le paludisme (TPI) à base de sulfadoxine-pyriméthamine (SP) chez le nourrisson.

Méthodes

Dans le cadre de deux essais antérieurs du TPI menés à Ifakara (République unie de Tanzanie) et à Manhiça (Mozambique), de la SP a été administrée à trois reprises à des nourrissons avant qu’ils atteignent 9 mois, par le biais du Programme élargi de vaccination. A partir des résultats d’efficacité de l’intervention et de l’incidence du paludisme dans la population cible, on a établi une estimation du nombre d’épisodes de paludisme clinique évités. On a utilisé à son tour ce nombre et un taux de létalité supposé de 1,57% pour estimer le nombre d’années de vie corrigées de l’incapacité (DALY) et le nombre de décès évités. Sur la base de ces chiffres, on a ensuite évalué le coût de l’intervention (y compris les coûts de lancement et les coûts récurrents).

Résultats

Le coût par épisode de paludisme clinique évité se montait à US $ 1,57 (plage de variation : US $ 0,8-4,0) à Ifakara et à US $ 4,73 (plage de variation : US $ 1,7-30,3) à Manhiça ; le coût par DALY évitée était de US $ 3,7 (plage de variation : US $ 1,6-12,2) à Ifakara et de US $ 11,2 (plage de variation : US $ 3,6-92,0) à Manhiça ; et le coût par décès évité atteignait US $ 100,2 (plage de variation : US $ 43,0-330,9) à Ifakara et US $ 301,1 (plage de variation : US $ 95,6-2498,4) à Manhiça.

Conclusion

Du point de vue du système de santé et de la société, on s’attend à ce qu’un TPI à base de SP apporte des améliorations sur le plan sanitaire avec un bon rapport coût/efficacité. Dans une perspective économique, ce traitement offre un bon retour sur investissement pour les programmes de santé publique.

Partager