Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Rapport coût-efficacité du dépistage du cancer buccal : résultats d’un essai contrôlé randomisé en grappes en Inde

Sujha Subramanian, Rengaswamy Sankaranarayanan, Bela Bapat, Thara Somanathan, Gigi Thomas, Babu Mathew, Jissa Vinoda & Kunnambath Ramadas

Objectif

Evaluer le dépistage du cancer buccal par examen visuel.

Méthodes

Un essai contrôlé randomisé en grappes a été lancé dans le district de Trivandrum, dans l’Etat du Kerala, en Inde. Parmi les 13 grappes de population, 7 avaient été affectées aléatoirement à trois tournées de dépistage entre 1996 et 2004, tandis que les 6 autres (bras témoins) recevaient des soins standard. Les coûts associés aux différentes composantes de l’essai de dépistage ont été calculés en procédant par activités. Des informations sur les ressources utilisées et les événements cliniques dans chaque bras de l’essai ont été tirées de bases de données d’essai. Le coût total pour chaque grappe a été estimé en dollars des Etats-Unis d’Amérique (US $) de 2004. Le coût marginal par année de vie épargnée a été calculé pour tous les individus admissibles dans l’étude et pour ceux à haut risque (c.-à-d. les consommateurs de tabac et d’alcool).

Résultats

La proportion de cancers buccaux détectés à un stade précoce (c.-à-d. au stade I ou II) était plus élevée dans le bras d’intervention que dans le bras témoin (42 % contre 24 % respectivement). Le coût marginal par année de vie épargnée était de US $ 835 pour l’ensemble des individus admissibles dans l’étude et de US $ 156 pour les individus à haut risque. Le dépistage du cancer buccal par examen visuel a été pratiqué pour un coût inférieur à US $ 6 par personne.

Conclusion

La démarche la plus efficace sur le plan économique pour dépister le cancer buccal par examen visuel consiste à proposer cet examen à la population à haut risque. Le dépistage ciblé de ce groupe garantit la possibilité de proposer ce dépistage à un coût raisonnable dans un pays à ressources limitées.

Partager