Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Exposition à des violences physiques et sexuelles et comportements préjudiciables à la santé chez les enfants africains : résultats de l’Enquête mondiale sur les comportements de santé des enfants d’âge scolaire

David W Brown, Leanne Riley, Alexander Butchart, David R Meddings, Laura Kann & Alison Phinney Harvey

Objectif

Examiner les associations entre exposition à des violences physiques (VP) ou à des violences sexuelles (VS) et comportements préjudiciables à la santé parmi un échantillon d’enfants de cinq pays africains.

Méthodes

Dans le cadre d’une analyse transversale des données provenant de Namibie, du Swaziland, d’Ouganda, de Zambie et du Zimbabwe - pays ayant participé à l’Enquête mondiale sur les comportements de santé des enfants d’âge scolaire en 2003 et 2004 - , nous avons comparé les fréquences de plusieurs comportements préjudiciables à la santé chez les enfants (principalement les enfants scolarisés de 13 à 15 ans) ayant rapporté ou n’ayant pas rapporté une exposition à des VP ou des VS. Nous avons estimé les Odds Ratios (OR) pour ces comportements et les intervalles de confiance à 95 % correspondants (IC), après ajustement pour l’âge et le sexe.

Résultats

27 à 50 % (42 % en moyenne) des enfants étudiés dans les cinq pays ont signalé avoir été exposés à des VP pendant les 12 mois précédant l’enquête et 9 à 33 % (23 % en moyenne) ont rapporté avoir été exposés à des VS leur vie durant. On a observé des associations modérées à forte entre l’exposition à des VP ou à des VS et des mesures de la santé mentale, les idées de suicide, le tabagisme actuel (cigarettes), la consommation d’alcool actuelle, l’usage de drogues sur la durée de vie, la multiplication des partenaires sexuels et les antécédents d’infection sexuellement transmissible (p ≤ 0,05 pour l’ensemble des associations). Par exemple, l’Odds ratio associé au tabagisme actuel (cigarettes) était plus élevé chez les enfants ayant participé à une bagarre (OR : 2,20 ; IC à 95 % : 1,77-2,75), à 2-5 bagarres (OR : 3,43 ; IC à 95 % : 2,54-4,63) et à 6 bagarres ou plus (OR : 5,95 ; IC à 95 % : 4,37-8,11) (p de tendance < 0,001) pendant les 12 mois précédant l’enquête, que chez les enfants non exposés à des VP.

Conclusion

L’exposition à des VP ou à des VS est courante chez les enfants de certains pays d’Afrique et on relève des associations entre cette exposition et plusieurs comportements préjudiciables à la santé. Dans les pays en développement, la prise de conscience grandissante de la fréquence des expositions à la violence chez les enfants et de leurs conséquences potentielles sur la santé pourrait rendre les responsables plus attentifs aux besoins en matière programmes de promotion de la santé et de prévention pour faire face à ce problème.

Partager