Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Traitement des diabètes et lutte contre ces maladies : effet de la couverture par l’assurance santé publique de la population pauvre du Mexique

Sandra G Sosa-Rubí, Omar Galárraga & Ruy López-Ridaura

Objectif

Analyser l’effet de la couverture par le schéma d’assurance santé publique appelé Seguro Popular (Assurance du peuple) sur l’accès aux ressources de santé, au traitement et au contrôle de la glycémie pour les adultes pauvres et diabétiques du Mexique.

Méthodes

Nous avons analysé des données transversales provenant de l’Enquête nationale sur la santé et la nutrition de 2006 et comparé l’accès aux soins de santé et les résultats biologiques, notamment les taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c), chez des adultes diabétiques bénéficiant de Seguro Popular (groupe traité) et chez des adultes diabétiques dépourvus d’assurance santé (groupe témoin). On a fait appel à l’appariement par scores de propension standard pour constituer un groupe témoin hautement comparable.

Résultats

Les adultes diabétiques bénéficiant de Seguro Popular disposaient d’un accès significativement plus important que les adultes comparables non assurés à certains types de contrôles de la glycémie (différence de 9,5 points de pourcentage ; intervalle de confiance à 95 %, IC : 2,4-16,6) et aux injections d’insuline (3,13 de plus par semaine ; IC à 95 % : 0,04-6,22). Les individus assurés avaient une probabilité significativement plus élevée de présenter une glycémie correctement contrôlée (HbA1c ≤ 7%) que leurs homologues non assurés (différence de 5,6 points de pourcentage ; IC à 95 % : 0,9-10,3). On a relevé une proportion significativement plus faible d’adultes présentant un contrôle de la glycémie très insatisfaisant (HbA1c > 12 %) dans le groupe assuré que dans le groupe non assuré (différence de 17,5 points de pourcentage ; IC à 95 % : 6,5-28,5).

Conclusion

L’assurance Seguro Popular semble avoir amélioré l’accès aux soins de santé et au contrôle de la glycémie pour les adultes pauvres et diabétiques du Mexique et pourrait avoir eu un effet positif sur la prise en charge d’autres maladies chroniques. Néanmoins, ses effets à long terme restent à démontrer. Si ces résultats concernent principalement le Mexique, ils peuvent aussi être applicables à d’autres pays en développement désireux d’améliorer la couverture des plus démunis par les soins de santé à travers l’élargissement de leurs programmes d’assurance santé publique.

Partager