Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Infection disséminée par le bacille de Calmette-Guérin chez les nourrissons infectés par le VIH d’Afrique du Sud

AC Hesseling, LF Johnson, H Jaspan, MF Cotton, A Whitelaw, HS Schaaf, PEM Fine, BS Eley, BJ Marais, J Nuttall, N Beyers & P Godfrey-Faussett

Objectif

Déterminer l’incidence en population de l’infection disséminée par le bacille de Calmette-Guérin (BCG) chez les nourrissons infectés par le VIH (âge ≤ 1 an) dans une situation caractérisée par une forte charge de tuberculose et d’infections à VIH, mais aussi par un bon fonctionnement du programme de prévention de l’infection par le VIH chez les nourrissons.

Méthodes

Le numérateur, ou nombre de nouveaux cas d’infection disséminée par le BCG, a été déterminé à partir des données de surveillance multicentrique, collectées prospectivement au sujet des nourrissons présentant une infection à VIH confirmée au cours de la période 2004-2006. Le dénominateur, ou nombre total de nourrissons infectés par le VIH et vaccinés par le BCG, a été obtenu à partir d’estimations en population du nombre de nourrissons vivants et à partir de la prévalence rapportée des infections à VIH maternelles, des taux de transmission verticale du VIH et des taux de vaccination par le BCG.

Résultats

L’incidence de l’infection disséminée par le BCG pour 100 000 nourrissons vaccinés par le BCG a été estimée à : 778 cas (intervalle de confiance à 95%, IC : 361-1319) en 2004 (taux de transmission verticale du VIH : 10,4%) ; 1300 cas (IC à 95% : 587-2290) en 2005 (taux de transmission : 6,1%) ; et 1013 cas (IC à 95% : 377-1895) en 2006 (taux de transmission : 5,4%). L’incidence globale sur l’ensemble de la période étudiée était de 992 (IC à 95% : 567-1495) pour 100 000.

Conclusion

Les données de surveillance multicentrique ont montré que le risque d’infection disséminée par le BCG chez les nourrissons infectés par le VIH était considérablement plus élevé qu’on ne l’avait estimé auparavant, bien que probablement encore sous-estimé. On a besoin d’urgence de données sur le rapport risque/bénéfice de la vaccination par le BCG chez les nourrissons infectés par le VIH pour étayer la prise de décisions dans des contextes où les charges d’infection à VIH et de tuberculose sont importantes. Des stratégies sûres et efficaces de prévention de la tuberculose sont nécessaires pour les nourrissons infectés par le VIH.

Partager