Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Formulation et mise en pratique d’une loi nationale sur le port du casque: étude de cas du Viet Nam

Jonathon W Passmore, Lan Huong Nguyen, Nam Phuong Nguyen & Jean-Marc Olivé

Problème

Les blessures des suites d’un accident de la route sont une des causes majeures de décès et de handicap au Viet Nam. En 2008, les données officielles ont fait état de 11 234 décès et de 7 771 blessures graves sur les routes, parmi lesquels on estime que 60% des victimes sont des motocyclistes et leurs passagers. Reconnaissant ce problème, le Viet Nam a voté en 1995 une loi partielle sur le port du casque sur moto. Cependant, et pour plusieurs raisons, la mise en pratique et l’application de cette loi sont limitées.

Approche

Le 15 décembre 2007, la première loi complète et obligatoire sur le port du casque au Viet Nam est entrée en vigueur, concernant tous les motocyclistes et les passagers sur l’ensemble des routes du pays. Les amendes sont dix fois plus sévères et des groupes de policiers ont été mobilisés pour la faire appliquer.

Environnement local

La loi nationale du Viet Nam sur le port du casque a été développée et mise en pratique par le Comité national de la Sécurité routière (National Traffic Safety Committee).

Changements significatifs

Malgré certains obstacles à l’application antérieurs, l’augmentation de la présence policière en 2008 a permis de constater 680 000 infractions au non-port du casque. Bien qu'e les changements en matière de port du casque n’aient pas été observés au niveau national, des améliorations significatives ont été notées dans certaines provinces au cours des six premiers mois suivant la mise en application de la loi. À Da Nang, le port du casque est passé de 27 à 99%. Au cours des trois premiers mois suivant l’introduction de la loi, les données de surveillance de 20 hôpitaux urbains et ruraux ont noté une diminution de 16% du risque de blessures à la tête suite à un accident de la route et une diminution de 18% du nombre de décès.

Leçons tirées

Les dirigeants politiques, une éducation du public à la fois avancée et intensive, ainsi qu’une application rigoureuse ont participé au succès de la mise en pratique de la nouvelle loi. Grâce au contrôle continu de la législation, les lacunes préjudiciables à l’efficacité de la loi ont été identifiées et corrigées.

Partager