Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Infection à VIH chez les adultes âgés en Afrique subsaharienne: extrapolation de la prévalence à partir de données existantes

Joel Negin & Robert G Cumming

Objectif

Quantifier le nombre de cas et la prévalence de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) chez les adultes âgés en Afrique subsaharienne.

Méthodes

Nous avons étudié les données des enquêtes démographiques et sanitaires. Même si, dans ces enquêtes, toutes les femmes interrogées sont âgées de moins de 50 ans, 18 des enquêtes contenaient des données sur l’infection à VIH chez les hommes âgés de 50 ans et plus. Pour évaluer le pourcentage d'adultes âgés (c.-à-d. de personnes âgées de 50 ans et plus) qui étaient séropositives (VIH+), nous avons extrapolé à partir des données du Programme commun des Nations Unies sur le VIH et le Sida (ONUSIDA) sur le nombre estimé de personnes vivant avec le VIH et sur la prévalence de l’infection à VIH chez les adultes âgés de 15 à 49 ans.

Résultats

En 2007, approximativement 3 millions de personnes âgées de 50 ans et plus vivaient avec le VIH en Afrique subsaharienne. La prévalence de l’infection par le VIH dans ce groupe était de 4%. Elle était en comparaison de 5% chez les 15–49 ans. Sur les quelques 21 millions d’habitants de l’Afrique subsaharienne âgés de 15 ans et plus qui étaient porteurs du virus HIV, 14,3% d’entre eux étaient âgés de 50 ans et plus.

Conclusion

Pour mieux refléter la survie plus longue des personnes vivant avec le VIH et le vieillissement de la population séropositive, les indicateurs de prévalence de l’infection à VIH doivent être étendus afin d’inclure les personnes âgées de plus de 49 ans. On sait peu de choses sur la comorbidité et le comportement sexuel des adultes âgés séropositifs ou sur les facteurs biologiques et culturels qui augmentent le risque de transmission. Les services relatifs au VIH doivent être mieux ciblés pour répondre aux besoins croissants des adultes âgés qui vivent avec le virus.

Partager