Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Supplémentation en fer et en acide folique et réduction de la mortalité néonatale précoce en Indonésie

Christiana R Titaley, Michael J Dibley, Christine L Roberts, John Hall & Kingsley Agho

Objectif

Examiner la relation entre soins anténatals, supplémentation en fer et en acide folique et vaccination par l'anatoxine tétanique pendant la grossesse d'une part et risque de décès néonatal précoce (intervenant entre 0 et 6 jours de vie) d'autre part, en Indonésie.

Méthodes

Nous avons analysé des données combinées sur la survie des nouveau-nés, issus d'une grossesse monofoetale dans les 5 ans précédant chacune des enquêtes démographiques et sanitaires menées en Indonésie en 1994, 1997 et 2002-2003. Seul le dernier né des enfants de chaque mère avait été inclus dans l'étude. Nous avons utilisé des modèles multivariés à risque proportionnel de Cox pour identifier les facteurs liés à la mortalité néonatale précoce.

Résultats

Parmi les 40 576 enfants pris en compte, 442 sont décédés avant l'âge de 7 jours. Après ajustement, le risque de décès néonatal précoce apparaissait significativement réduit pour les enfants dont les mères avaient reçu une forme quelconque de soins anténatals (rapport de risques, RR : 0,48 ; intervalle de confiance à 95 % : 0,31-0,73), du fer et de l'acide folique en une quantité quelconque (RR : 0,53 ; IC à 95 % : 0,36-0,77) ou 2 injections et plus d'anatoxine tétanique (RR : 0,66 ; IC à 95 % : 0,48-0,92). L'analyse de différentes combinaisons de ces mesures montre que c'est la supplémentation en fer et en acide folique qui fournit l'effet protecteur le plus important La mortalité néonatale précoce était encore significativement réduite chez les nourrissons dont les mères avaient reçu une telle supplémentation en l'absence d'autre forme de soins anténatals (RR : 0,10 ; IC à 95 % : 0,01-0,67) ou cette supplémentation et moins de 2 injections d'anatoxine tétanique (RR : 0,46 ; IC à 95 % : 0,29-0,73). L'analyse réalisée à la suite a mis en évidence que 20 % des décès néonatals précoces survenant en Indonésie pourraient être attribués à l'absence de supplémentation en fer et en acide folique pendant la grossesse.

Conclusion

En Indonésie, l'apport d'une supplémentation en fer et en acide folique pendant la grossesse a réduit significativement le risque de décès néonatal précoce et pourrait en faire autant dans d'autres pays à revenu faible ou intermédiaire.

Partager