Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Approches de l’Inde en matière de rétention du personnel soignant compétent dans les zones rurales

Thiagarajan Sundararaman & Garima Gupta

Problème

La pénurie de prestataires de services compétents dans les zones rurales de l’Inde est apparue comme la plus importante entrave à la mise en place des soins de santé universels. L’Inde compte environ 1,4 million de médecins généralistes dont 74% vivent en zone urbaine et ne soignent que 28% de la population, laissant une population rurale très mal desservie.

Approche

La Mission nationale pour la Santé rurale (National Rural Health Mission), lancée par le gouvernement indien en 2005, a encouragé différentes initiatives au niveau du pays et des états, afin d'apporter des réponses à ce problème. Selon la constitution fédérale de l’Inde, les états sont responsables de la mise en place du système de santé, avec le soutien financier du gouvernement national.

Environnement locale

La disponibilité des médecins et du personnel infirmier est limitée par le manque d’établissements de formation dans les états présentant le plus grand besoin, ainsi que par la réticence des professionnels des zones urbaines à travailler dans les régions rurales. Avant 2005, la stratégie la plus commune consistait en des engagements de services ruraux obligatoires et en un service rural exigé en vue d’une admission privilégiée dans des programmes d’études de troisième cycle.

Changements significatifs

Les initiatives de la Mission nationale pour la Santé rurale comprennent une augmentation des postes autorisés pour les établissements de santé publique, des incitations, des politiques de gestion de la main-d'œuvre, un recrutement spécifique aux localités ainsi que la création d’un nouveau cadre de service destiné à l’emploi dans le secteur public. Résultat : la Mission nationale pour la Santé rurale a permis d’ajouter plus de 82 343 professionnels de la santé compétents au personnel du secteur de la santé publique.

Leçons tirées

Le problème de la distribution inégale des professionnels de la santé compétents peut être résolu. Les stratégies de sensibilisation et les programmes communautaires des professionnels de la santé ont montré des résultats prometteurs. La majorité de ces stratégies sont trop récentes pour en évaluer les résultats, même si cela pourrait favoriser l'optimisation et le développement d'un panachage idéal de stratégies pour différents contextes.

Partager