Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Comparer les taux de mortalité routière selon les données déclarées par la police et selon les données d'enregistrement des décès en Chine

Guoqing Hu, Timothy Baker & Susan P Baker

Objectif

Comparer les taux de mortalité par accidents de la route en Chine entre 2002 et 2007 lorsque les données sont signalées par la police et lorsque les données proviennent de l’enregistrement des décès.

Méthodes

En Chine, les données enregistrées par la police sont obtenues à partir des registres de police renseignés par des formulaires de collecte de données standard et fermés. Ces données sont publiées dans l’Annuaire statistique chinois de la communication et du transport. Les données officielles d’enregistrement des décès sont, quant à elles, obtenues à partir des certificats de décès délivrés par les médecins et elles sont publiées dans l’Annuaire statistique chinois de la santé. Nous avons effectué des recherches dans ces deux sources afin d’y prélever des données sur les décès dus à des accidents de la route de 2002 à 2007. Nous avons utilisé le test du khi carré pour comparer les taux de mortalité obtenus, puis réalisé une régression linéaire pour définir les tendances statistiquement significatives de la mortalité routière au cours de cette période.

Résultats

Pour la période 2002–2007, le taux des traumatismes mortels liés aux accidents de la route basé sur les données d’enregistrement des décès était deux fois supérieur au taux déclaré par la police. La progression linéaire a montré une diminution significative de 27% (95% intervalle de confiance, IC: 35–19) du taux de mortalité pendant cette période selon les sources de police, mais pas de changement important selon les données d'enregistrement des décès.

Conclusion

Il est possible que la baisse récente, largement rapportée, de la mortalité routière en Chine, basée sur les données déclarées par la police, ne traduise pas une véritable diminution. La qualité des données obtenues à partir des rapports de police, moteur de la prise de décision du gouvernement chinois et des organisations internationales, doit faire l’objet d’investigations, de contrôles et d’améliorations.

Partager