Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

La pharmacogénomique peut-elle améliorer la politique des médicaments contre le paludisme?

Mary W Roederer, Howard McLeod & Jonathan J Juliano

Les efforts mondiaux coordonnés de prévention et de lutte contre le paludisme ont été un véritable tour de force pour la santé publique, mais le succès semble avoir atteint un plateau dans de nombreuses régions du monde. Bien que ce soit un problème à multiples facettes, les stratégies politiques ont largement ignoré les variations génétiques chez l'homme en tant que facteur influençant à la fois la sélection et le dosage des médicaments antipaludiques. Cela inclut des tentatives pour diminuer la toxicité, augmenter l'efficacité et réduire le développement de la résistance aux médicaments, réduisant ainsi les coûts des soins de santé. Nous passons en revue les obstacles potentiels au développement et à la mise en œuvre des politiques guidées par la pharmacogénétique à l'échelle nationale ou régionale pour le traitement du paludisme non compliqué à falciparum. Nous examinons également les connaissances actuelles sur certains médicaments qui composent les combinaisons thérapeutiques à base d'artémisinine et les moyens d'accroître notre compréhension de la génétique de l'hôte, dans l'objectif d'orienter les décisions politiques de sélection des médicaments.

Partager