Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Engagement préalable relatif au marché pour les vaccins contre le pneumocoque: mettre la théorie en pratique

Tania Cernuschi, Eliane Furrer, Nina Schwalbe, Andrew Jones, Ernst R Berndt & Susan McAdams

Les marchés des vaccins salvateurs ne génèrent souvent pas les résultats désirés du point de vue de la santé publique, en termes de quantité, de qualité et de fiabilité des produits, mais aussi d'adéquation et/ou de durabilité des programmes pour l'utilisation dans les pays aux plus faibles revenus. Les risques perçus et les incertitudes concernant une demande durablement financée, de la part des pays en voie de développement, conduisent souvent à un sous-investissement dans le développement et la fabrication des produits appropriés. L'initiative pilote Garantie de marché (AMC) pour le vaccin antipneumococcique, lancée en 2009, vise à éliminer certains de ces risques du marché en offrant un engagement préalable, juridiquement contraignant, d'acheter des vaccins selon des conditions prédéfinies. À ce jour, 14 pays ont déjà introduit les vaccins contre le pneumocoque par le biais de l'AMC. Il est prévu que 39 autres pays les introduisent avant la fin de 2013.

Cet article décrit les premières leçons tirées de la sélection d'une maladie cible et des choix du concept de base de l'AMC pilote. Il souligne les défis que suppose l'adaptation du concept d'AMC à la situation spécifique d'approvisionnement des vaccins contre le pneumocoque. Il met en exergue la difficulté – et l'apparent succès initial de l'AMC – d'établir un engagement crédible à long terme dans un environnement imprévisible, en constante évolution. Il met l’accent sur l'un des défis inhérents de l'AMC: sa dépendance vis-à-vis du financement continu des donateurs pour garantir les achats à long terme de produits. L'article examine les choix de concept alternatifs et vise à fournir un point de départ pour préparer les discussions et encourager le débat sur l'application potentielle du concept AMC à d'autres domaines.

Partager