Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Participation sexospécifique et rapports de prévalence du tabagisme femmes/hommes

Sara C Hitchman & Geoffrey T Fong

Objectif

Déterminer si dans les pays présentant une forte autonomisation des femmes, le rapport de prévalence du tabagisme féminin/masculin est aussi plus élevé.

Méthodes

Des analyses de régression multiples et bivariées ont été effectuées afin d’étudier la corrélation entre l’indice de participation des femmes (IPF) du Programme des Nations Unies pour le développement et le rapport de prévalence du tabagisme femmes/hommes (calculé à partir du rapport de l’OMS sur la lutte antitabac dans le monde de 2008). Comme la progression d’un pays au travers des différentes étapes de la propagation du tabagisme et son rapport sexospécifique pour le tabagisme sont considérés comme étant influencés par son niveau de développement, nous avons également étudié cette corrélation, avec le développement économique défini en termes de revenu national brut (RNB) par habitant et d’inégalité de revenu (coefficient de Gini).

Résultats

Le rapport femmes/hommes pour le tabagisme était corrélé de façon significative et positive à l’IPF (r = 0,680; P < 0,001). De plus, l’IPF était l’indice le plus fort du rapport femmes/hommes pour le tabagisme (β, ajusté: 0,47; P < 0,0001) après contrôle du RNB par habitant et du coefficient de Gini.

Conclusion

Il reste à observer si des progrès économiques peuvent se produire sans aucune augmentation correspondante des taux de tabagisme chez les femmes. Il est nécessaire de mettre en place des mesures de lutte antitabac fortes dans les pays où l’autonomisation des femmes est de plus en plus élevée.

Partager