Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Manque de personnel de santé mentale dans les pays à revenu faible ou intermédiaire: une approche basée sur les besoins

Tim A Bruckner, Richard M Scheffler, Gordon Shen, Jangho Yoon, Dan Chisholm, Jodi Morris, Brent D Fulton, Mario R Dal Poz & Shekhar Saxena

Objectif

Estimer le manque de professionnels de la santé mentale dans les pays à revenu faible ou intermédiaire (PRFI).

Méthodes

Nous avons utilisé les données fournies par l’instrument d’évaluation des systèmes de santé mentale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS-AIMS) et relatives à 58 PRFI, les informations spécifique aux pays sur la charge des différents troubles mentaux, ainsi qu’une hypothétique offre groupée de prestations de services essentiels et ce, afin d’estimer le nombre de psychiatres, d’infirmiers et de spécialistes psychosociaux qui serait nécessaire pour fournir des soins de santé mentale à l’ensemble de la population des pays étudiés. Nous avons mis l’accent sur les huit problèmes suivants, que l’OMS tient pour prioritaires: dépression, schizophrénie, psychoses autres que la schizophrénie, suicide, épilepsie, démence, troubles liés à l’alcoolisme et aux substances illicites et troubles mentaux infantiles.

Résultats

Tous les pays à revenu faible et 59% des pays à revenu moyen de notre échantillon disposaient d’un nombre de professionnels largement inférieur par rapport à leurs besoins en prestations de santé mentale essentielles. Les 58 PRFI de l’échantillon devraient créer 239 000 emplois supplémentaires à temps complet dans le secteur de la santé mentale afin de parer au manque actuel.

Conclusion

Des politiques inhérentes à chaque pays sont nécessaires pour surmonter le vaste manque de personnel et de services de santé mentale dans les PRFI.

Partager