Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Vies sauvées par la lutte antituberculeuse et perspectives d’atteindre l’objectif global de 2015 en matière de diminution de la mortalité due à la tuberculose

Philippe Glaziou, Katherine Floyd, Eline L Korenromp, Charalambos Sismanidis, Ana L Bierrenbach, Brian G Williams, Rifat Atun & Mario Raviglione

Objectif

Évaluer si l'objectif global visant à diviser par deux la mortalité due à la tuberculose (TB) entre 1990 et 2015 peut être atteint, et effectuer la première évaluation mondiale sur le nombre de vies sauvées par la stratégie DOTS/Stop TB de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Méthodes

Depuis 1990, la mortalité due à la TB est évaluée pour 213 pays à l’aide de méthodes fiables approuvées par l’OMS. Les tendances de la mortalité ont été évaluées séparément pour des personnes infectées ou non infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), conformément à la Classification internationale des maladies. Le nombre de vies sauvées par la stratégie DOTS/Stop TB a été estimé par rapport aux résultats de la lutte antituberculeuse en 1995, l’année où la stratégie DOTS a été mise en place.

Résultats

La mortalité due à la TB chez les personnes séronégatives (HIV−) a diminué de 30 à 20 pour une population de 100 000 (36%) entre 1990 et 2009, et elle pourrait encore être réduite de moitié d’ici 2015. La baisse globale (en incluant les personnes séropositives [HIV+] qui comptaient pour 12% de tous les cas de TB) était de 19%. Entre 1995 et 2009, 49 millions de patients atteints par la TB ont été soignés sous la stratégie DOTS/Stop TB. Cela a permis de sauver 4,6–6,3 millions de vies, y compris celles des 0,23–0,28 million d’enfants et des 1,4–1,7 million de femmes en âge de procréer. Un million de vies supplémentaires peuvent être sauvées chaque année d’ici 2015.

Conclusion

Les améliorations dans la lutte et les soins de la TB depuis 1995 ont permis de réduire considérablement la mortalité due à la TB, de sauver des millions de vies et de se rapprocher de l’objectif global visant à diviser par deux le nombres de décès dus à la TB d’ici 2015 par rapport à 1990. Il est nécessaire d’intensifier les efforts afin de réduire le nombre de décès chez les patients tuberculeux et séropositifs, en particulier en Afrique subsaharienne.

Partager