Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Dépression maternelle et croissance de la petite enfance dans les pays en développement: examen systématique et méta-analyse

Pamela J Surkan, Caitlin E Kennedy, Kristen M Hurley & Maureen M Black

Objectif

Étudier la relation entre dépression maternelle et croissance infantile dans les pays en développement par un examen systématique de la documentation et une méta-analyse.

Méthodes

Six bases de données ont été consultées pour les études sur la dépression maternelle et la croissance des enfants dans les pays en développement, publiées jusqu'en 2010. Les méthodes standard de méta-analyse ont été suivies et les odds ratios (OR, rapports des chances) mis en commun pour l'insuffisance pondérale et le retard de croissance des enfants de mères déprimées ont été calculés en utilisant des modèles à effets aléatoires pour toutes les études et pour les sous-ensembles d'études qui répondaient aux critères stricts de conception d'étude, d'exposition à la dépression maternelle et de variables de résultat. Le risque attribuable dans la population (RAP) a été estimé pour des études sélectionnées.

Résultats

Dix-sept études, incluant un total de 13 923 paires de mère et enfant de 11 pays, remplissaient les critères d'inclusion. Les enfants de mères souffrant de dépression ou de symptômes dépressifs étaient plus susceptibles de présenter une insuffisance pondérale (IP: 1,5; intervalle de confiance, IC, de 95%: 1,2–1,8) ou un retard de croissance (IP: 1,4; IC de 95%: 1,2–1,7). La sous-analyse de trois études longitudinales a montré un effet plus important: l'OR pour insuffisance pondérale était de 2,2 (IC de 95%: 1,5–3,2) et pour retard de croissance, de 2,0 (IC de 95%: 1,0–3,9). Le RAP des études sélectionnées a indiqué que si la population infantile était entièrement non-exposée à des symptômes dépressifs maternels, 23 à 29% d'enfants en moins souffriraient d'insuffisance pondérale ou de retard de croissance.

Conclusion

La dépression maternelle est associée à l'insuffisance pondérale et au retard de croissance de la petite enfance. De rigoureuses études prospectives sont nécessaires pour en identifier les mécanismes et les causes. L'identification précoce, le traitement et la prévention de la dépression maternelle peuvent aider à réduire le retard de croissance et l'insuffisance pondérale des enfants dans les pays en développement.

Partager