Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Emprisonnement et santé des femmes: préoccupations relatives à la spécificité des sexes, aux droits humains et à la santé publique

Brenda J van den Bergh, Alex Gatherer, Andrew Fraser & Lars Moller

La santé des prisonniers est l’une des pires de tous les groupes de population, et les inégalités apparentes constituent à la fois un défi et une possibilité pour les systèmes de santé nationaux. Le taux élevé d'emprisonnement dans de nombreux pays, le surpeuplement carcéral qui en résulte, les caractéristiques de la population emprisonnée et la prévalence disproportionnée de problèmes de santé en prison doivent faire de la santé en prison une question de santé publique primordiale.

Les femmes prisonnières constituent une minorité au sein de tous les systèmes carcéraux, et leurs besoins sanitaires spéciaux sont souvent négligés. Le besoin urgent d'examiner les services actuels est clair, selon la recherche, l'opinion d'experts et l'expérience de pays du monde entier. L'offre actuelle de soins de santé aux femmes emprisonnées ne parvient pas à répondre à leurs besoins et est, dans de trop nombreux cas, loin de ce qui est requis par les droits de l’Homme et les recommandations internationales. Les preuves incluent une absence de spécificité des sexes dans les politiques et les pratiques carcérales, des violations des droits humains des femmes et l'incapacité à accepter que les femmes emprisonnées aient des besoins sanitaires plus nombreux et différents des prisonniers de sexe masculin, souvent liés à des questions de santé en matière de reproduction, des problèmes de santé mentale, des dépendances aux drogues et des antécédents de violence et d'abus. D’autres besoins proviennent de leur fréquent statut de mère et du fait que ce sont généralement elles qui s'occupent principalement des enfants.

Les gouvernements nationaux, les décideurs politiques et la direction des prisons doivent faire face à l’absence de spécificité des sexes et à l'injustice sociale dans les prisons. Des mesures immédiates pourraient être prises pour faire face à la négligence de la santé publique, aux abus des droits de l’Homme et aux échecs de la spécificité des sexes.

Partager