Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé

Facteurs influençant la hausse des taux de césarienne en Chine entre 1988 et 2008

Xing Lin Feng, Ling Xu, Yan Guo & Carine Ronsmans

Objectif

Identifier les facteurs de l'augmentation rapide du nombre de césariennes en Chine entre 1988 et 2008.

Méthodes

Les données de quatre enquêtes nationales transversales (1993, 1998, 2003 et 2008) et une régression modifiée de Poisson ont été utilisées pour déterminer si des changements dans le revenu des ménages, dans l’accès à l'assurance maladie ou dans l'éducation des femmes expliquaient la hausse du nombre de césariennes dans les zones urbaines et rurales.

Résultats

En 2008, 64,1% des citadines et 11,3% des femmes des régions rurales les plus pauvres ont déclaré avoir donné naissance par césarienne. Une hausse accélérée s'est produite dans tous les groupes socioéconomiques. Entre 1993 et 2008, le risque de césarienne a plus que triplé dans les zones urbaines (risque relatif, RR: 3,63, intervalle de confiance de 95%, IC: 2,61–5,04) et a été multiplié par 15 dans les zones rurales (RR: 15,46, IC de 95%: 10,46–22,86). Après ajustement pour améliorations de revenu, d'éducation et d'accès à l'assurance maladie au cours de la période d'étude, le RR a peu chuté dans les zones urbaines (RR: 3,07, IC de 95%: 2,32–4,07), ce qui suggère que ces facteurs n'expliquent pas l’augmentation. Dans les zones rurales, le RR ajusté a chuté à 7,18 (IC de 95%: 4,82–10,69), ce qui montre que l’évolution socioéconomique n'est que partiellement responsable de la hausse. La région socioéconomique de résidence a plus influencé le taux de césarienne que le statut socioéconomique individuel.

Conclusion

La grande variation du taux de césarienne par région socioéconomique, indépendamment du revenu individuel, de l'assurance maladie ou de l'éducation, suggère que des facteurs structurels liés à la fourniture de services ont influencé la hausse du taux, plus que la capacité de paiement de la femme.

Partager